Ligue mondiale de volleyball: La Belgique rebondit avec une victoire de 3-1 contre le Canada

Vancouver, Colombie-Britannique, le 14 juin 2014 – La Belgique a pris la mesure du Canada 3-1 (22-25, 25-18, 25-21, 25-19), samedi soir, et a repris le premier rang du groupe C dans la Ligue mondiale de la FIVB.
 
Après avoir paru désintéressée dans le match d’hier, la Belgique a réussi à rebondir d’une grande manière, samedi.  Bram Van De Dries et Sam Deroo ont  montré la voie offensivement pour la Belgique avec respectivement 23 et 17 points. Van De Dries a aussi fait la différence pour la Belgique au service, ce soir, quand il a réussi trois as dans la victoire.
 
«Nous avons mieux joué qu’hier, c’est certain, a dit le capitaine de la Belgique, Frank Depestele.
 
«Tous les joueurs, hier, étaient très déçus; nous avons voyagé pendant 20 heures pour produire une performance comme celle-là. Donc je pense que nous avons prouvé, aujourd’hui, que nous pouvions mieux jouer. Nous avons causé des problèmes au Canada avec nos services et nos blocs et notre défensive. Je pense qu’il est important d’avoir une performance comme nous avons eue aujourd’hui pour nous donner confiance pour le futur.»
 
Les services et les passes ont été des problèmes pour le Canada pendant tout le match et cela l’a empêché d’avoir un rythme offensif ce soir.
 
«Félicitations à la Belgique. Elle a fait ce que nous savions qu’elle ferait, a dit le capitaine du Canada, Fred Winters (Victoria, C.-B.).
 
«Je pense qu’un point important pour nous a été le début des manches. Tirer de l’arrière par trois, quatre à un, cinq à un; c’est un trop gros trou. Cela nous empêche de jouer agressivement et cela nous a fait mal aujourd’hui. Nous commencions mal les échanges dans presque toutes les manches et ils ont une équipe jeune, mais ils ont de l’expérience. Ils jouent tous dans de bonnes ligues donc une fois qu’ils ont une avance de quatre ou cinq points, il est vraiment difficile de remonter, donc c’est ce qui nous a fait mal ce soir.»
 
La Belgique a montré à quel point elle peut être dangereuse en jouant avec l’avance et la pression qu’elle a mise sur les passes du Canada s’est révélée trop forte.
 
«Nous avions des problèmes en réception, mais des choix ont été terribles, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag.
 
«Dans des occasions notre préparation était mauvaise. Nous ne permettions pas à nos gars de frapper le ballon suffisamment haut. Nous ne pouvons pas nous fier à Gavin tout le temps. C’est impossible à ce niveau de jeu, parce qu’alors cela devient trop simple. Notre offensive était trop simple et la Belgique a simplement mérité la victoire. Elle a dominé les trois manches qu’elle a gagnées.»
 
Gavin Schmitt (Saskatoon, SK) a eu une grosse soirée pour le Canada dans une cause perdante en obtenant 18 attaques décisives, deux as et deux blocs en solo, mais, comme l’entraîneur Hoag l’a mentionné auparavant, il y a eu peu de contribution par le restant de la formation canadienne. John Gordon Perrin (Creston, C.-B.) a été le seul autre joueur canadien avec des points dans les deux chiffres, avec 12.
 
Le Canada portera maintenant son attention sur l’Australie la fin de semaine prochaine à Edmonton, quand il visera rebondir de la défaite de ce soir à Vancouver. Le Canada demeure encore au deuxième rang du groupe C avec 10 points derrière la Belgique, première avec 13 à la suite de la victoire de ce soir.​