Le Canada prend un solide départ aux qualifications pour les championnats du monde

Le 16 mai 2014, Mississauga, Ontario: Les deux équipes masculine et féminine du Canada se sont rapprochées d’une participation aux championnats du monde avec des victoires dans les matches de qualification, aujourd’hui, au Hershey Centre de Mississauga.

Dans le match d’ouverture de la troisième ronde du groupe Q de la qualification de la NORCECA pour le championnat du monde masculin, l’équipe masculine canadienne a défait le Panama en trois manches, 25-17, 25-12,  25-18.

«Il va falloir du temps; c’est notre premier match ensembles depuis un certain temps, a dit l’entraîneur-chef Glen Hoag, qui vient tout juste de réunir l’équipe après la saison professionnelle au cours des dernières semaines. Nous devons pratiquer; nous devons nous concentrer sur notre jeu. Le Panama a changé sa rotation trois fois en trois manches, mais c’est bon. Cela nous force à nous concentrer et probablement que cela crée plus de problèmes pour eux que pour nous.»

Chez les femmes, le Canada n’a pas non plus déçu ses partisans, plus tôt, aujourd’hui, alors qu’il a affronté la Jamaïque dans la troisième ronde du groupe S de la qualification de la NORCECA pour le championnat du monde féminin, gagnant 25-09, 25-10, 25-9.

Tabitha Love, originaire du Manitoba, a dirigé l’attaque canadienne avec 14 points et 10 attaques décisive, suivie par Kyla Richey (11), de Robert's Creek, en C.-B., et de la capitaine Brittney Page, de Vernon, en C.-B., avec 10 points.

«Nous étions pas mal prêtes pour ceci et c’est comme jouer sur notre propre court, ce qui est rare pour nous. Donc nous voulions vraiment bien faire. La Jamaïque est très physique et athlétique, donc ses joueuses peuvent toujours se fier là-dessus, mais nous étions prêtes pour elles et cela a très bien fonctionné aujourd’hui», a dit Page.

«C’était une bonne performance concentrée aujourd’hui ici, a dit Arnd (Lupo) Ludwig, l’entraîneur de l’équipe féminine du Canada. Le premier match d’un tournoi est toujours un peu un inconnu, mais je suis vraiment heureux de la manière dont les femmes ont joué, servi et de pratiquement tout dans le match d’aujourd’hui.»

Tahleia Bishop, de la Jamaïque, a té la meilleure de son équipe avec six points. La frappeuse extérieure est née et a grandi près de Whitby, en Ontario, et étudie au collège à Buffalo, dans l’État de New York.

Dans le premier match de la journée chez les femmes, le Mexique a défait une équipe irrégulière des Îles vierges américaine en trois manches 25-12, 25-14, 25-19.

«Ce match nous aidera à prendre notre rythme parce que nous sommes une nouvelle équipe. Nous allons utiliser ceci pour nous aider à être meilleures demain. Nous allons y aller étape par étape parce que les matches les plus importants seront contre la Jamaïque et le Canada» a dit Jorge Miguel Azair, l’entraîneur-chef de l’équipe féminine mexicaine.

Dans le premier match masculin plus tôt, vendredi, une équipe de Trinidad plus expérimentée s’est inclinée contre le Costa-Rica en cinq manches: 25-17, 23-25, 20-25, 25-18, 13-15.

En obtenant 26 points pour Trinidad, Richard Smith Hall a paru solide sur le court aujourd’hui et il a rendu hommage à son équipe pour son soutien pendant tout le match.

«Le match a été difficile. Nous savions que Trinidad serait bon. Nous nous sommes pratiqués pour ce match – ce premier match était notre match et nous essayerons de gagner encore demain contre le Panama.  C’est étape par étape. Toute l’équipe a bien joué ce soir. Nous ne sommes pas seulement une équipe, nous sommes une famille», a dit Smith Hall, le capitaine de l’équipe.

Le tournoi se poursuit chaque jour avec les matches masculins et féminins à 14h, 16h, 18h et 20h chaque jour jusqu’à lundi quand les équipes s’affronteront pour la médaille d’or et une chance de représenter leur pays aux championnats du monde.

Tous les matches sont diffusés en direct à http://volleyballsourcemag.com/2014-world-championships-qualifiers