Un nouveau duo canadien polit rapidement son jeu dans le circuit mondial de volleyball de plage

 MYSLOWICE, Pologne (le 26 avril, 2012)– Les espoirs olympiques canadiens Josh Binstock, de Toronto, et Martin Reader, de Comox, en C.-B., font des pas de géants cette semaine dans la deuxième étape du circuit mondial de volleyball de plage de la FIVB.

Après avoir remporté trois victoires de suite dans la ronde de qualification de mercredi, Binstock et Reader sont toujours en vie après la première journée dans le tableau principal de jeudi.   

Le duo, qui en est à sa première année ensemble, a perdu contre les troisièmes favoris Pablo Herrera et Adrian Gavira, d’Espagne, 21-16, 25-23. Ensuite, dans leur premier match du repêchage, les adversaires du Canada, de la Russie, se sont retirés à cause d’une blessure. Les Canadiens affronteront un autre duo russe vendredi matin dans le tournoi à double élimination.

«Ils (les Espagnols) ont débuté en force, mais nous avons réussi à nous adapter et nous avons eu un match équilibré contre eux, a dit Binstock. Ils ont réussi à s’imposer à la fin, mais nous leur avons définitivement donné un bon match. 

«Notre confiance est élevée présentement. Nous acquérons beaucoup d’expérience. Nous nous battons bien dans ces matches difficiles.»

Binstock a admis ressentir encore les effets du marathon de mercredi qui a nécessité un total de près de trois heures de jeu. De plus, Reader souffre d’une douloureuse blessure à un orteil subi lors des débuts de la saison la semaine dernière.

«Nous sommes définitivement en douleur, a dit Binstock. Mais pour la journée nous avons oublié cela et quand l’échauffement a débuté, l’adrénaline a pris le dessus. Martin a mis du ruban sur l’orteil et a joué. Avec la qualification olympique en jeu, nous devons être ici et voir Martin jouer malgré la blessure en dit beaucoup sur sa volonté et son caractère.»

Jusqu’à maintenant, le duo est enchanté de la décision d’unir ses forces pour la saison 2012.

«Nous nous améliorons à chaque match, a dit Binstock. Notre communication est très ouverte, ce qui nous aide probablement à nous améliorer et à progresser rapidement. Il faut habituellement beaucoup de temps pour les nouvelles équipes pour établir cette chimie, mais nous nous sommes fixé comme objectif d’être constructifs dans nos commentaires.»

Par ailleurs, à Sanya, en Chine, Heather Bansley et Liz Maloney, de Toronto, ont rebondi après une défaite dans la première ronde pour demeurer dans la course pour une médaille, jeudi, dans la deuxième étape du circuit féminin de volleyball de plage de la FIVB.

Bansley et Maloney, les seules Canadiennes dans le tableau principal, ont perdu leur premier match contre Madelein Meppelink et Sophie van Gestel, des Pays-Bas, 21-18, 21-13. C’est la deuxième semaine de suite que les Néerlandaises battent Bansley et Maloney.

Toutefois, dans leur match de repêchage, les Canadiennes ont défait Natasha Rigobert et Elodie Yi Luk Lo, de l’Île Maurice, 21-10, 21-12. Le tournoi est à double élimination, ce qui signifie qu’il faut deux défaites pour être éliminées.

Le circuit mondial est aussi important pour Bansley et Maloney pour accumuler des points de qualification olympique. Si elles sont classées parmi les 16 premières elles obtiendront leur billet pour Londres. Une autre victoire et elles pourraient faire mieux que leur 17e place de la semaine dernière.

Pour obtenir plus d’information: www.fivb.org