Toronto se prépare pour l’invasion de volleyball en mai

 TORONTO – Les membres de l’équipe nationale masculine canadienne de volleyball Dan Lewis, d’Oakville, en Ontario, et Louis-Pierre Mainville, de Notre-Dame-de-l’Île0Perrot, au Québec, jubilent devant une occasion unique d’établir le contact avec les meilleurs jeunes athlètes dans leur sport.

Le duo a participé à une conférence de presse, mardi, pour le  lancement officiel de la Ligue mondiale de volleyball masculin et de la FIVB et les championnats canadiens ouverts 2012 qui auront tous deux lieu dans le semaine du 17 au 22 mai au Ricoh Centre et au Direct Energy Centre.

«Ce sera très excitant de jouer devant tous ces jeunes, a dit Lewis, qui revient tout juste après avoir terminé sa saison professionnelle en Europe. Ce sera un contact incroyable entre l’élite et les jeunes athlètes. Ce sera une excellente expérience et nous y avons tous hâte.»

Le Canada effectue un retour dans la Ligue mondiale pour la première fois depuis 2007 à la suite d’une champagne 2011 sensationnelle au cours de laquelle il a défait la Slovaquie et Porto-Rico pour se qualifier. La Ligue mondiale offre les plus grosses bourses dans le sport. 

Les matches de la Ligue mondiale auront lieu les 18-19 et 20 mai au Ricoh Centre. Le Canada, classé 18e au monde, affrontera ses adversaires de groupe de la Finlande le 18 mai, le Brésil, classé numéro un au monde, le 19 mai, et la Pologne, quatrième au monde, le 20 mai. 

«Jouer dans la Ligne mondiale signifie beaucoup pour nous, a dit Mainville. C’est la compétition la plus prestigieuse au monde. Nous affronterons de bonnes équipes et ce sera une excellente manière de nous préparer pour les Jeux olympiques.»

En même temps, on s’attend à ce que les championnats canadiens ouverts attirent environ 10 000 joueurs, entraîneurs et officiels de partout au Canada avec les titres nationaux en jeu dans plusieurs groupes d’âge chez les hommes et chez les femmes. C’est le plus gros tournoi de volleyball dans l’histoire du Canada.

«Toronto recevra un excellent héritage de volleyball, a dit Derek Kent, du Comité olympique canadien. Nous avons hâte de voir tout ce qui peut être fait ici à Toronto. Le pouvoir du sport peut transformer notre pays. C’est un événement à ne pas manquer quand il vient ici.»

Pour obtenir plus d’information sur les deux compétitions et de l’information sur les billets, visitez: www.volleyball.ca