Tammy Mahon se retire après avoir consacré 10 ans à l’équipe

WINNIPEG - (4 octobre 2012) – La carrière de Tammy Mahon touche à sa fin après avoir joué pendant plus de deux périodes quadriennales pour Équipe Canada. Tammy a porté le chandail d’Équipe Canada pour la première fois en 1999 quand elle a participé au championnat du monde junior féminin de la FIVB qui a eu lieu à Edmonton et Saskatoon. Sa première saison dans l’équipe nationale féminine senior a été en 2002 et elle a fait l’équipe chaque saison depuis cette année-là jusqu’à sa retraite en avril de cette année après le tournoi de qualification olympique 2012. Elle a terminé sa carrière avec un nombre très notable de 173 matches internationaux sous sa ceinture.

En 2008, elle a reçu la responsabilité et l’honneur de porter la barre de capitaine. Elle a eu cette responsabilité pour toute la période quadriennale et elle a été une meneuse fantastique pour les quatre formations qu’elle a dirigées. Ses coéquipières la reconnaissaient comme une travailleuse acharnée et très consacrée au programme et au sport et comme une meneuse inspirante qui croyait que l’équipe pouvait atteindre ses objectifs. Elle a fait tellement de travail pour l’équipe en-dehors du court aussi et son travail acharné n’a jamais été ignoré par ses coéquipières, ses entraîneurs et le restant du personnel de Volleyball Canada.

«Tammy Mahon est la joueuse la plus dévouée avec qui j’ai joué. C’état un privilège de se présenter sur le court avec elle et elle affichait la même intensité chaque jour et exigeait la même chose de nous. C’était vraiment inspirant et elle m’a rendue une meilleure joueuse. Elle a fait plus que simplement les tâches de capitaine et ne s’est jamais plainte. Son engagement et son amour pour le sport est ce qui m’a fait venir aux entraînements chaque jour. Je suis honorée de pouvoir l’appeler une de mes meilleures amies et je suis excitée pour elle alors qu’elle aborde son nouveau chapitre dans la vie», explique son ancienne coéquipière, Julie Young.

À l’école secondaire, Tammy n’excellait pas uniquement au volleyball, mais elle était aussi une vedette en athlétisme, au saut en hauteur. Elle a gagné le championnat provincial des écoles secondaires quatre années de suite! Elle a aussi joué au basketball et elle a été la joueuse de basketball «A» de l’année en 1998. À la veille de sa graduation en 12e année, elle devait prendre la décision de se concentrer sur le saut en hauteur à l’université ou de jouer au volleyball au niveau universitaire. Elle a finalement choisi de jouer au volleyball à l’Université du Manitoba sous l’entraîneur-chef Ken Bentely. En décrivant cette décision, elle dit, en fait, que c’est le volleyball qui l’a choisie et pas l’inverse. Elle a contribué à deux championnats de suite du SIC par les Bisons. Quand elle a gradué en 2003, elle a été choisie l’athlète féminine de l’année pour tous les sports des Bisons.

Au cours de la carrière de Tammy, elle a joué huit saisons de volleyball professionnel. Sa première saison a été en Suède, suivie par: les Pays-Bas (2004-2007), la Roumanie (2007-2009), l’Azerbaijan (2009-2010), la Grèce (2010-2011) et enfin l’Allemagne pour sa dernière saison professionnelle en 2012. Un de ses moments les plus mémorables au volleyball a été de gagner le championnat grec en 2011 avec son équipe, Panathinaikos.

Tammy apprécie présentement sa retraite dans le Manitoba rural, près de sa ville d’origine de Holland, au Manitoba. Elle continuera d’être une inspiration pendant les années à venir dans la collectivité du volleyball.

Voici ce qu’elle a à dire sur ses expériences en jouant pour Équipe Canada: Étant une fille d’une petite ville avec de grands rêves, j’ai toujours été reconnaissante d’avoir l’occasion de faire partie de quelque chose de spécial comme Équipe Canada. Tout au long des années, j’étais de plus en plus en amour avec mon sport, mon pays et ce que nous faisions comme équipe pour réaliser nos rêves ensembles. La décision de prendre ma retraite n’a pas été facile. Aller au gymnase chaque jour me manque. J’aimais l’entraînement plus que tout... concourir avec les meilleures athlètes de nos pays et certaines de mes meilleures amies, chaque jour, vers un rêve collectif. Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez trouver dans chaque carrière et il n’y a pas une journée qui passe au cours de laquelle je ne me sens pas choyée d’en faire partie. Représenter le Canada au niveau international du volleyball sera pour toujours une des expériences les plus grandes et les plus enrichissantes de ma vie et je remercie tout le monde qui a participé à mon aventure.»

www.volleyball.ca