Saison agréable pour Josh Howatson

PARIS (19 février, 2013)  – Une deuxième moitié de saison difficile a brouillé le portrait pour les séries éliminatoires du Paris Volley, mais le membre de l’équipe nationale canadienne Josh Howatson est confiant que l’équipe peut retrouver la forme qu’elle montrait plus tôt cette saison.

Paris Volley a 11 victoires et neuf défaites cette saison, au septième rang de la ligue qui compte 14 équipes. Il y a encore six matches à jouer.

«Nous avions de grandes attentes pour la saison, tous nos joueurs partants ont beaucoup d’expérience et donc nous avons définitivement le talent pour être dans les équipes de tête, a dit le vétéran passeur de Victoria. Mais notre deuxième moitié de saison a été vraiment irrégulière et donc nous avons eu de la difficulté à établir un bon rythme au cours du dernier mois.»

Paris a connu un excellent début en gagnant ses quatre premiers matches, mais des blessures importantes se sont révélées difficiles à surmonter.»

«Nous avons eu quelques matches sans opposition et sans vraiment de remplaçants jusqu’à ce que nous mettions sous contrat Mikko Oivanen (de l’équipe nationale de la Finlande).»

Malgré tout, le restant de la saison a été irrégulier. Cela a inclut une série de cinq victoires pour terminer la première moitié. Mais l’équipe a récolté deux victoires en six matches dans la deuxième moitié.

«Notre principal objectif en tant que club est de nous qualifier pour une Coupe européenne la saison prochaine, puisque Paris Volley n’a pas participé à une Coupe depuis quelques années maintenant, ainsi que concourir pour le championnat dans les séries éliminatoires.

«Nous travaillons pour trouver des solutions, mais cela a été un dernier mois de matches très frustrant, a dit Howatson. Tout avec le club a été excellent, ce sont des professionnels; nous avons un excellent personnel qui travaille vraiment fort pour nous préparer pour les matches.»

Malgré tout Howatson admet que la vie en général est très agréable à Paris.

«Mon français s’améliorer de plus en plus avec le temps. J’aime vraiment cela maintenant que je suis plus confiant que la saison dernière. C’est bon de pouvoir communiquer avec les gens dans les restaurants et les magasins sans avoir à les faire parler eux en anglais.»

www.volleyball.ca