Récapitulation : Équipe Canada a remporté la Global Cup

La World Global Cup pour les femmes maîtres a lieu tous les deux ans à St George, dans l’Utah. Cette année, quatre pays ont pris part à ce tournoi qui s’est tenu au début de ce mois : le Canada, l’Allemagne, les États-Unis et le Venezuela. La World Global Cup est considérée comme les championnats du monde pour les joueuses de plus de 50 ans.

L’équipe canadienne comprenait sept anciennes joueuses de l’équipe nationale provenant de partout au pays, de Victoria, en Colombie-Britannique à Grand Bay, au Nouveau-Brunswick. Trois de ces joueuses ont été coéquipières au sein de l’équipe olympique de 1984 : il s’agit de Suzette Cooke, Joyce Gamborg et Monica Hitchcock.

Les membres de l’équipe allemande jouent et s’entraînent ensemble depuis le mois de novembre dernier. Elles étaient entraînées par Klaus Drauschke, qui a organisé des essais de sélection nationale, de Hambourg à Munich, pour trouver les meilleures joueuses d’Allemagne avant de choisir les douze athlètes qui ont formé cette équipe. La plupart des membres sont d’anciennes athlètes professionnelles et d’anciennes athlètes internationales qui ont, à une époque ou une autre, fait partie de l’équipe nationale allemande.

La capitaine de l’équipe, Petra Gielkins, a dit que leur objectif était de défaire les Canadiennes à la Global Cup, car le meilleur résultat récent de l’Allemagne à ce tournoi est une médaille d’argent obtenue en 2007. Le Canada avait remporté l’or en 2009 contre la Russie et l’argent contre le Brésil en 2011.

Au cours des deux premiers jours, la compétition s’est déroulée sous la forme d’un double tournoi à la ronde, dans lequel le Canada a connu des difficultés en s’inclinant deux fois devant l’Allemagne et les États-Unis. Le Canada a conclu le tournoi à la ronde avec une fiche de 2-4. Avant la poule finale à double élimination, le Canada était classé troisième. Équipe Canada a affronté les États-Unis qui avaient une fiche de 4-2, mais dont plusieurs joueuses étaient blessées. À l’issue d’une rencontre palpitante, le Canada a obtenu la victoire par 25-20, 17-25, 17-15. Cela a placé le Canada au tableau des gagnants contre une équipe allemande invaincue qui affichait une fiche de 7-0. Le Canada a surpris l’Allemagne en remportant la première manche par 25-19, mais l’équipe allemande est revenue de l’arrière pour remporter la deuxième manche par 25-21, et dans une emballante troisième manche, le Canada, après un changement de service alors qu’il tirait de l’arrière par 14-11, a remporté la manche par 17-15 grâce à deux as inscrits par Judy Szepesi. Équipe Canada, qui a ainsi obtenu son billet pour le match pour la médaille d’or, était prête pour le prochain affrontement dans le cadre de cette finale qui serait disputée au meilleur de cinq manches.

Une foule immense a assisté au match pour la médaille de bronze entre les États-Unis et le Venezuela sur le terrain principal, match qui s’est soldé par la victoire des États-Unis. Le public a ensuite patiemment attendu la finale Canada-Allemagne en participant aux célébrations d’avant match.

Cette fois-ci, les Allemandes ont démarré à toute allure en remportant facilement la première manche par 25-11. Toutefois, sous les vifs encouragements de la foule, le Canada a lutté pour gagner la deuxième manche par 25-21, mais les l’Allemagne a enlevé les deux manches suivantes par 25-17 et 25-21 et la victoire par 3-1. Chacune des deux équipes ayant une défaite à son actif dans ce système de double élimination, elles ont dû, afin de déterminer l’équipe championne de la Global Cup, disputer une rencontre déterminante d’une manche où la victoire serait remportée par la première équipe à inscrire 25 points. Ce fut une victoire sans équivoque du Canada, grâce notamment à Karin Maessen qui, après avoir réalisé une attaque marquante, a inscrit sept points d’affilée au service, y compris trois as et à Sherry Saxton-Richards, qui a réalisé plusieurs blocs et touches clés.

Le Canada a remporté la manche en or par 25-16!

« C’est un plaisir de les affronter », a commenté Maessen. « Toutes les participantes du tournoi. Nous sommes des adversaires sur le terrain, mais à mesure que nous vieillissons, nous devenons des amies en dehors du terrain. L’ambiance est formidable, l’esprit sportif est très présent et nous nous sommes beaucoup amusées. »

Ce fut une victoire exceptionnelle pour les Canadiennes qui ont remporté l’or malgré une fiche de 5-5 pour les matchs et de 10-13 pour les manches, prouvant ainsi l’importance de remporter la victoire au moment opportun. Les joueuses étaient folles de joie et elles ont fièrement entonné le « Ô Canada » sur le podium en brandissant le trophée de la Global Cup.

« Je n’ai jamais rien expérimenté de la sorte au cours de ma carrière en volleyball », a déclaré Suzette Cooke après le match. « J’ai été aux Olympiques, aux Championnats du monde, aux Jeux panaméricains, mais ce tournoi était unique, et c’est grâce à la communauté de St George et à l’accueil dont nous avons bénéficié… C’est toute l’équipe — joueuses et entraîneurs — qui a travaillé ensemble pour remporter la Global Cup. C’est ce qui a rendu cette victoire possible et tout à fait spéciale. »

Composition d’Équipe Canada :

Catherine Carter, Calgary, Alberta
Hatsue Chow, Vancouver, Colombie-Britannique
Suzette Cooke, Calgary, Alberta
Joyce Gamborg, Melville, Saskatchewan
Monica Hitchcock, Grand Bay-Westfield, Nouveau-Brunswick
Karin Maessen, Victoria, Colombie-Britannique
Susan Moncks, Standard, Alberta
Denise Myhre, Duncan, Colombie-Britannique
Margaret Negenman, Calgary, Alberta
Sherry Saxton-Richards, Assinbioia, Saskatchewan
Judy Szepesi, Calgary, Alberta


Entraîneurs :
Hugh Bartlett, Grande Prairie, Alberta
George Tokarsky, Edmonton, Alberta

Article soumis par George Tokarsky