Martin/Lessard et Binstock/Reader en route pour Londres

 

TORONTO (le 7 juillet, 2012) – Josh Binstock, de Toronto, et Martin Reader, de Comox, en C.-B., ainsi qu’Annie Martin, de Sherbrooke, au Québec, et Marie-Andrée Lessard, de Ville LaSalle, au Québec, sont les participants olympiques du Canada en volleyball de plage.

Les deux duos ont été les vainqueurs, chez les hommes et chez les femmes, dans les essais olympiques qui ont eu lieu, samedi, à Ashbridges Bay. 

Dans le duel féminin, Martin et Lessard ont défait Heather Bansley et Liz Maloney, de Toronto, 17-21, 21-12, 15-10.

«Nous ressentons un mélange d’énergie et de soulagement, mais notre travail n’est pas encore terminé, a dit Lessard. Nous sommes deux joueuses relativement petites qui jouons un gros match, mais nous sommes prêtes pour  Londres. À la suite d’une qualification olympique difficile au Mexique et un énorme défi aujourd’hui, nous sommes maintenant prêtes à rugir et à surprendre tout le monde à Londres.»

Martin retourne aux Jeux. Elle avait terminé cinquième en 2004 avec Guylaine Dumont, de Québec.

«Notre objectif, aujourd’hui, était la qualité, profiter de chaque moment, chaque jeu, chaque point, a-t-elle dit. Nous sommes demeurées dans le présent et avons joué le match moment par moment, sans laisser sa «grosseur» nous affecter.»

Dans la finale masculine, Binstock et Reader ont vaincu Christian Redmann, de Toronto, et Ben Saxton, de Calgary, 21-18, 21-14.

«J’ai grandi ici, sur les plages, donc je me sentais vraiment à l’aise de jouer à Ashbridges Bay, bien que c’était devant une bien plus grosse foule que ce à quoi je suis habitué, a dit Binstock. Nous nous sommes sentis vraiment soutenus, aujourd’hui, avec la foule derrière nous et en jouant devant des amis et de la famille. C’était fantastique».

Reader a dit que ce fut le meilleur match du duo de l’année.

«Nous avons tout exécuté parfaitement – la position de nos services, les gros blocs et l’excellente défensive – et cela a fonctionné, a-t-il. Nous avons beaucoup de préparation encore à faire dans les prochaines semaines avant de partir pour Londres – mais nous sommes prêts. Tout ce que nous voulons maintenant est bien représenter notre pays et rapporter de la quincaillerie.»

Hugh Wong, le président de Volleyball Canada, était enchanté du spectacle qu’il a vu samedi.

«C’est ce que le sport du volleyball de plage est – des athlètes fantastiques se livrant une chaude lutte pour décrocher le plus grand des prix – une place aux Jeux olympiques. Nous félicitons les quatre équipes qui ont uni leurs forces pour valeur au Canada ces places pour Londres.»

www.volleyball.ca