Les Canadiens s’améliorent aux championnats du monde de volleyball assis

EDMOND, Oklahoma – Les équipes masculine et féminine du Canada ont perdu leurs matches, mardi matin, aux championnats du monde de volleyball assis qui regroupent 23 pays, mais elles ont continué de s’améliorer dans ce qui est la première expérience majeure internationale pour les joueurs et les joueuses du Canada.

«L’entraîneur allemand est venu me voir après le match et il a dit qu’ils étaient dans la même situation que nous il y a trois ans», a dit Larry Matthews, entraîneur-chef de la formation féminine canadienne qui a perdu 25-12, 25-12, 25-8 contre les Allemandes pour voir son dossier glisser à 0-3 jusqu’à maintenant dans le tournoi à la ronde.

 

«Il a dit que nous devions simplement être patients. Il a été impressionné par nos filles. Nous avons joué avec beaucoup d’énergie.»

Karen McKoy, de Lincoln, au Nebraska, une des toutes premières joueuses choisies dans Équipe Canada en 2007 dit qu’il est important que les joueuses profitent de cette expérience.

«Le tournoi, jusqu’à maintenant, a été un véritable plaisir pour nous, a dit McKoy, âgée de 48 ans, membre des forces militaires canadiennes qui ont servi en Bosnie. Toutefois, sa blessure n’était pas reliée à ses activités militaires. Elle a perdu une jambe à cause d’un cancer. Tout le monde a une attitude très positive et selon moi c’est excellent de voir que nous commençons à avoir une base avec laquelle travailler dans l’avenir.»

Danielle Ellis, de White Rock, en C.-B., est aussi enthousiaste. Les Canadiennes ont éprouvé des difficultés, lundi soir, dans une défaite contre la Lithuanie et l’objectif de mardi était de présenter une performance positive.

«Nous avons eu une bonne réunion d’équipe après la défaite d’hier soir, a dit Ellis. Et aujourd’hui, sur le court, notre communication a été meilleure, notre première touche de ballon était meilleure et tout le monde a haussé son niveau de jeu.»

Les autres membres de l’équipe féminine sont Chantal Beauchesne, de St-Isidore, en Ontario, Allison Lang, d’Edmonton, Leaha Hickman, de Lashburn, en Alberta, Jolan Brunner, de Vermilion, en Alberta, Jordan Funnel, de White Rock, en C.-B., Amber Skyrpan, de Wandering River, en Alberta, et Tanja Hodzic, de Vancouver, et Krista McDonald.

Chez les hommes, le Canada a perdu 25-6, 25-10, 25-22 contre la Chine et son dossier est de 0-2.

«La marque indique un peu que nous avons été écrasés, mais nous n’avons pas si mal joué, a dit Ian Halliday, entraîneur-chef de l’équipe masculine canadienne. Les Chinois jouent offensivement à une vitesse que nous n’avions jamais vue auparavant et il nous a fallu deux sets pour nous ajuster. Dans le troisième ce fut un match différent et il aurait pu aller d’un côté comme de l’autre.»

Les membres de l’équipe masculine sont Chad Drummond, Austin Hinchey et Doug Learoyd, tous d’Edmonton, Jose Rebelo, de St-Hubert, au Québec, Kevin Strybosch, de London, en Ontario, Eric Dechaine, de St. Lina, en Alberta, Wilfredo Morewilson, de Toronto, Mikael Bartholdy, de Calgary, et Greg Stewart, de Kamloops, en C.-B.

Le tournoi à la ronde se poursuivait mardi soir avec les deux équipes canadiennes. Les hommes affrontaient l’équipe championne paralympique de Bosnie-Herzegovine tandis que les femmes se mesuraient aux É.-U.