Les Canadiens font des vagues en Inde

(Photo Martin Reader avec Julia Schmidt, du Brésil lors d'un défilé de mode avant le tournoi)

CHENNAI, Inde – Martin Reader, de Comox, en C.-B., et Chaim Schalk, de Red Deer, en Alberta, se sont qualifiés pour les quarts de finale chez les hommes et Heather Bansley et Liz Maloney, toutes deux de Toronto, ont fait de même chez les femmes, mercredi, au Défi de volleyball de plage de Chennai de la FIVB.

Reader et Schalk, classés 12es favoris, ont défait Sven Vismans et Peter Heysteeg, des Pays-Bas, dans leur premier match 21-9, 21-14 puis ont vaincu Reza Assari Naeini et Rahman Raoufi, d’Iran, 17-21, 21-19, 15-13 en 63 minutes, le match le plus long du tournoi jusqu’à maintenant.

«Nous avons commencé en force contre les Pays-Bas dans la première partie et les avons battus solidement, a dit Reader. Mais les Iraniens ont offert une plus forte opposition. Ils étaient petits, mais avaient un excellent contrôle du ballon et nous avons dû être vraiment concentrés sur notre exécution de notre côté. Nous avons réussi des points à des moments importants et avons tenu notre bout à la fin du match pour le gagner.»

Les Canadiens étaient en Inde depuis une semaine pour s’acclimater aux conditions et ont été inspirés par leur séjour.

«Ce fut beaucoup plus que du volleyball, a dit Schalk. Nous avons découvert la culture et avons été impressionnés par une visite dans un orphelinat. Nous avons appris beaucoup plus que simplement nous entraîner sur le court.»

Steve Marshall, d’Abbotsford, en C.-B., et Ben Saxton, de Calgary, sont aussi encore dans la lutte à la suite d’une victoire et d’une défaite, mercredi, dans le tournoi à double élimination.

 

Chez les femmes, Bansley et Maloney, classées 11es favorites, ont battu Ana Vidal et Maria Corral, d’Espagne, 21-10, 21-12 puis ont surpris les sixièmes favorites Laura Giombini et Valeria Rosso, d’Italie, 12-21, 21-12, 15-13.

 

«Dans notre premier match contre l’Espagne, nous avons réussi à prendre le contrôle grâce à nos puissants services et à notre constance dans nos placements, a dit Bansley. Notre deuxième match, ce soir, contre l’Italie, a été un peu plus difficile au début, mais dans la deuxième manche nous avons commencé à mieux exécuter. Ce ne fut pas notre meilleur match, mais nous sommes confiantes.»

Julie Rodrigue, de Québec, et Katherine Zakrzewski, de Toronto, ont commencé avec une victoire contre Beh Shun Thing et Luk Teck Hua, de Malaisie, en trois manches. Mais elles ont perdu leur deuxième match contre les quatrièmes favorites Vilde Solvoll et Ingrid Torlen, de Norvège, en trois manches, la troisième se terminant 15-13. Elles doivent passer par le repêchage pour se qualifier pour la ronde des médailles.

«Globalement nous avons bien joué, a dit Rodrigue. Nous avons ralenti dans la deuxième manche, mais nous avons réussi à revenir fortes. Une des deux joueuses norvégiennes a participé aux derniers Jeux olympiques et leur expérience leur a valu la victoire à la fin. Malgré tout c’est amusant de voir que nous pouvons suivre le rythme contre une équipe aussi forte.»

La compétition se poursuivra jeudi.

-30-