Les équipes de volleyball assis se préparent pour la compétition de qualification pour les Mondiaux

Ce weekend, le Volleydome de Calgary accueillera les équipes nationales masculine et féminine de volleyball assis, alors que les hommes se préparent pour la prochaine compétition de qualification en vue des Championnats du monde.

Les Championnats panaméricains, qui constituent la compétition de qualification pour les Mondiaux, se tiendront du 9 au 13 octobre à Edmond, Oklahoma, et les prochains Championnats du monde se dérouleront à Elbag, en Pologne, en juin 2014. L’équipe canadienne masculine doit se classer au premier ou au deuxième rang en Oklahoma en vue de se qualifier pour les Mondiaux.

Cette année, l’équipe masculine sera menée par Austin Hinchey d’Edmonton, Alberta, un athlète amputé au-dessous du genou, qui pratique tant le volleyball assis que le volleyball traditionnel. Il en est actuellement à sa cinquième année d’admissibilité au SIC avec les Thunderbirds de l’UBC. Les Thunderbirds ont accepté de le libérer pour lui permettre de s’entraîner et de concourir à cet événement.

Les hommes avaient terminé les Championnats du monde de 2010 à la 16e place. C’était la première participation du Canada aux Championnats du monde de volleyball assis.

Le programme féminin est en pleine restructuration, et un groupe de nouvelles athlètes et de vétéranes prendront part à l’entraînement.
Le volleyball assis est une discipline du volleyball pour les athlètes ayant une déficience qui se joue en position assise sur le sol. Le sport est régi par les mêmes règles que le volleyball traditionnel, mais avec quelques modifications.
Le terrain de volleyball assis mesure 10 m x 6 m et est divisé en deux côtés de 5 m de profondeur et de 6 m de largeur. Le filet est plus bas que celui du volleyball traditionnel ou volleyball debout. Il mesure 1,15 m de hauteur pour les hommes et 1,05 m pour les femmes.
Pour les compétitions internationales, le volleyball assis est ouvert aux athlètes ayant une déficience physique qui respectent les exigences minimales en matière de déficience pour le volleyball. La déficience de l’athlète peut être permanente (progressive ou non). Les athlètes ayant une déficience physique progressive (par exemple la dystrophie musculaire, la sclérose en plaques, etc.) reçoivent une classification temporaire et doivent obtenir leur classification pour chaque compétition. Le sport a fait son entrée au programme paralympique en 1980.

Même si de nombreux athlètes de volleyball assis de niveau international sont des amputés, le sport peut être pratiqué par des athlètes ayant d’autres types de handicap.
Pour en savoir plus sur la pratique de ce sport ou sur l’entraînement, veuillez communiquer avec le directeur de la haute performance, Ian Halliday à ihalliday@volleyball.ca

Le public est invité à assister à n’importe laquelle des séances sur le terrain indiquées ci-dessous.

Vendredi 20 septembre
9 h – 11 h HOMMES Volleydome
11 h – 13 h FEMMES Volleydome
13 h – 15 h HOMMES Volleydome
15 h – 17 h FEMMES Volleydome

Samedi 21 septembre
9 h – 10 h 30 HOMMES Volleydome
10 h 30 – 12 h 30 FEMMES Volleydome
12 h 30 – 14 h 30 HOMMES Volleydome
14 h 30 – 16 h 30 FEMMES Volleydome
16 h 30 – 18 h 30 HOMMES Volleydome

Dimanche 22 septembre
9 h – 11 h 30 HOMMES et FEMMES UC Gold Gym