Le duo canadien espère faire taire la foule locale à ses débuts olympiques

LONDRES (le 27 juillet, 2012) – Les Canadiens Martin Reader et Josh Binstock savent bien qu’ils feront face à un baptême de feu à leurs débuts olympiques quand ils affronteront le duo britannique de Steven Grotowski et John Garcia-Thompson sur le court central, samedi, dans un match dans lequel leurs partisans seront en vaste minorité.

Même s’ils savent qu’ils auront un certain nombre de partisans dans la foule à Horse Guard’s Parade et qu’ils s’attendent à voir quelques drapeaux de la feuille d’étable dans la mer d’Union Jacks pour les inspirer à faire de leur mieux quand le match débutera. 

«Je pense que dès la seconde à laquelle nous marcherons dans ce stade, nous serons à l’unisson et que nous jouerons le meilleur volleyball que nous pouvons, a dit Reader, de Comox, en C.-B.

«Nous avons beaucoup de partisans qui viennent. Des amis de Josh viennent avec des bâtons de hockey et des casques, etc. Ma famille est ici et c’est tout ce qui importe pour moi que ma famille soit ici.

«Nous avons eu le meilleur traitement que nous avons jamais reçu, donc présentement nous nous sentons vraiment bien et notre préparation spécifique pour chaque match est aussi bonne que jamais.».

La route vers les Jeux olympiques de Londres de 2012 n’a pas été facile pour le duo canadien. Après qu’eux et leurs compatriotes Christian Redmann et Ben Saxton ont gagné la portion de la NORCECA de la Coupe Continentale les équipes ont ensuite dû jouer un match suicide pour déterminer qui irait à Londres.

Le duo croit que la route tortueuse qu’il a suivi le rendra plus coriace quand il affrontera des périodes difficiles dans ses matches à Londres. 

«Aucun pays au monde n’a eu des essais comme ceux-là, a dit Binstock, de Toronto. Nous avons dû mériter notre place et maintenant nous devons essayer de bâtir sur ce momentum. Si nous avions perdu cela, alors nous ne serions pas ici, donc nous avons déjà joué avec quelque chose d’aussi gros en jeu, donc nous pouvons utiliser cela, c’est certain.

«C’est mon objectif depuis longtemps depuis que j’ai commencé à jouer et notre objectif depuis que nous sommes ensemble en équipe. Maintenant que nous l’avons atteint, nous en sommes heureux, mais maintenant nous devons nous fixer un nouvel objectif et essayer de l’atteindre aussi. 

«Nous voulons sortir de notre groupe puis nous visons une place parmi les 10 premiers et ensuite monter sur le podium.
C’est un objectif à court terme suivi d’un objectif à long terme.»

Chez les femmes, Annie Martin, de Sherbrooke, au Québec, et Marie-Andrée Lessard, de Ville LaSalle, au Québec, joueront aussi leur premier match contre le pays hôte, dimanche, contre Zara Dampney et Shauna Mullin, d’Angleterre.

«C’est un véritable honneur de jouer contre le pays hôte, a dit Lessard à Lapresse.ca. Elles auront le poids d’un pays sur leurs épaules. Nous sommes les négligées mais nous jouons super bien récemment. Avec notre expérience, nous pouvons capitaliser sur nos occasions.»

Les 24 duos chez les hommes et les femmes sont divisées également en six groupes, affrontant chaque équipe de leur groupe et les deux premières équipes passeront à la première ronde éliminatoire suicide ainsi que les deux meilleures équipes des troisièmes places.

Les quatre autres équipes des troisièmes places joueront ensuite des matches éliminatoires pour déterminer quels duos obtiendront les deux dernières positions pour la première ronde.

L’horaire de volleyball de plage canadien (toutes les heures sont HE au Canada)

 

28 juillet 28

 

11h30: Josh Binstock et Martin Reader CAN c. John-Garcia Thompson et Steven Grotowski GBR

 

29 juillet

 

11h30: Annie Martin et Marie-Andrée Lessard c. Zara Dampney et Shauna Mullin GBR

 

30 juillet

 

6 h: Binstock et Reader c. Tarjei Skarlund et Martin Spinnangr NOR

 

31 juillet

 

15h: Martin et Lessard c. Ekaterina Khomyakova et Evgenia Ukolova, RUS

 

1er août

 

15h: Binstock et Reader c. Pedro Cunha et Ricardo Santos BRA

 

2 août

 

7h: Martin et Lessard c. Greta Cicolari et Marta Menegatti ITA

 

 

Information: www.volleyball.ca