Le Canadien Kris Brand brille malgré la défaite de Franken au volleyball professionnel allemand

Le 18 janvier 2010

BAMBERG, Allemagne – Kris Brand, de Quesnel, en C.-B., a récolté 14 points, mais cela n’a pas été suffisant pour aider le Franken Volleyball Club qui s’est incliné 25-22, 25-19, 26-24 chez-lui contre Unterhaching, classé deuxième dans la ligue de volleyball professionnel masculin d’Allemagne, lundi.

L’équipe de Franken a une forte couleur canadienne avec Adam Simac, d’Orléans, en Ontario, et Brock Davidiuk, d’Edmonton, qui sont aussi tous deux dans l’équipe. Simac a obtenu cinq points, dont trois au bloc, tandis que Davidiuk a récolté un point.  Franken a échappé des avances au premier et au troisième sets.

Franken, qui avait gagné ses quatre matches précédents, est présentement huitième dans la ligue professionnelle d’Allemagne qui regroupe 12 équipes avec 10 points. Unterhaching, finaliste l’an dernier, est deuxième avec 22 points derrière la formation de Friedrichshafen, qui est invaincue (26 points) au premier rang.
 
«Si vous voulez tenir le coup contre une forte équipe comme celle d’Unterhaching, vous devez être à votre meilleur. Cela n’a pas été le cas aujourd’hui, Nous n’avons jamais trouvé notre rythme», a dit l’entraîneur de Franken, Mark Lebedev.
 
Âgé de 26 ans, Brand, dont la date de naissance est le jour de Noël, a été un joueur étoile au volleyball universitaire canadien avec les Huskies de l’Université de la Saskatchewan et il a aussi joué professionnel en Grèce et en Belgique.

Les autres Canadiens dans la ligue professionnelle d’Allemane sont Ryan DeBruyn, d’Ottawa, et Nathan Toews, de Winnipeg, tous deux avec Wuppertal, qui est 11e.
 
Trois Canadiens doivent jouer mercredi dans un match de la Ligue des Champions entre Tours, de la Ligue nationale de France, et Almeria, de la Ligue professionnelle d’Espagne. Alexandre Gaumont, de Marieville, au Québec, joue pour Tours tandis que Dallas Soonias, de Saskatoon, et Joshua Howatson, de Victoria, font de même pour Almeria.