Le Canada surprend le Brésil, numéro un au monde, dans la Ligue mondiale de volleyball

 TORONTO (le 19 mai)– Gavin Schmitt, de Saskatoon, a marqué 33 points dont sept dans la cinquième et décisive manche alors que le Canada a décroché une énorme victoire surprise contre le Brésil, équipe numéro une au monde, samedi, dans la Ligue mondiale de volleyball masculin.

La marque finale a été 25-23, 20-25, 25-20, 24-26, 15-10 dans un match excitant joué devant une foule à guichets fermés de 8100 partisans excités au Ricoh Coliseum et un public national à la télévision au Canada.

«C’est la meilleure foule canadienne de volleyball que j’ai vue, a dit le capitaine du Canada, Fred Winters, de Victoria. En neuf ans dans l’équipe nationale, je n’avais jamais battu l’équipe A du Brésil. J’en étais malade de perdre contre eux.»

Gord Perrin, de Creston, en C.-B., a ajouté 21 points pour les vainqueurs et Winters en a fourni 12 tandis que le passeur Josh Howatson, de Victoria, a excellé pour orchestrer les attaques du Canada. Pour le Brésil, Wallace de Souza a été le meilleur attaquant avec 17 points et Amaral Dante en a ajouté 12. Le Brésil a maintenant une fiche de 0-2 dans la Ligue mondiale ayant subi ses deux défaites en cinq manches et le Canada a maintenant un dossier de 2-0.

«Je suis heureux de la victoire, mais encore plus de la manière dont les gars ont joué, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag, de Gatineau, au Québec. Le Brésil est une équipe que j’étudie tout le temps et la battre est vraiment un honneur. La Ligue mondiale est une grosse occasion pour nous de jouer de gros matches et cette expérience sera payante.»

Dans la première manche, les Canadiens ont capitalisé sur cinq erreurs offensives des Brésiliens pour se donner une avance de 8-2 lors du premier temps d’arrêt technique. Amaral Dante a servi pour quatre points consécutifs, dont deux as, pour remettre le Brésil dans le match. Les Canadiens ont réagi avec leur propre série de cinq points, dont deux sur des attaques décisives et un bloc par Winters, pour se donner les devants 19-12. C’était trop pour que les Brésiliens refassent leur retard. 

Les Brésiliens se sont assurés de ne pas tirer de l’arrière dans la deuxième manche et ont eu les devants pratiquement du début à la fin. Pour la deuxième manche de suite, Wallace et Dante ont marque cinq points chacun et les Brésiliens ont été moins erratiques avec seulement deux erreurs non provoquées comparativement à 10 dans la première manche. 

Le Canada est revenu avec une brillante troisième manche marquée deux impressionnantes séries de points. Winters et Schmitt ont uni leurs efforts pour renverser la vapeur pour le Canada qui est passé de 5-6 à 10-7. Puis tard dans la manche, deux blocs par Steve Brinkman, un vétéran de plus de 200 matches internationaux, ont donné au Canada l’avance 21-17. Wallace a eu une autre manche productive pour le Brésil avec six autres points.

Dans la quatrième manche, deux points sur autant de blocs consécutifs par Brinkman ont égalé la marque à 18-18 et après que le Brésil ait pris les devants 24-22, une attaque décisive de Perrin et une erreur offensive du Brésil a envoyé la manche en prolongation. Rodrigo a réussi une grosse attaque décisive pour donner les devants au Brésil et un smash de Perrin s’est retrouvé hors-limite à droite pour forcer une manche décisive dans le match.

Dans la cinquième manche, Schmitt a été formidable en marquant les cinq premiers points du Canada pour donner les devants aux locaux 5-3, puis a réussi deux attaques décisives de suite vers la fin pour pratiquement voler la victoire.

«Ce fut une excellente performance par le Canada et bien méritée pour tout le travail acharné qui a été fait, a dit le légendaire entraîneur-chef du Brésil, Bernardo Rezende. En fait, je me sens heureux pour Glenn. Je l’admire vraiment beaucoup pour le travail qu’il fait.»

C’est un remarquable début de saison 2012 pour le Canada. L’équipe a aussi battu Cuba, numéro cinq au monde, cette année et a un dossier global de 6-1.

Maintenant dans sa 23e année, la Ligue mondiale est un tournoi intercontinental avec 16 pays qui a lieu chaque été, qui touche tous les coins de la planète et qui offre une couverture télévisée mondiale et les plus grosses bourses dans le sport.

Le Canada est dans un groupe difficile avec le Brésil, numéro un au monde, la Pologne, numéro quatre – deux pays qui iront à Londres – et la Finlande, qui est 27e. Le Canada est 18e au monde.

Le Canada affrontera la Pologne, numéro quatre au monde, dimanche à 20h, après le match Brésil-Finlande à 16h.