Le Canada s’incline devant les États-Unis par 3-0 et remporte l’argent au Championnat NORCECA 2013

Langley, C.-B. – Ce n’était pas la fin espérée par le Canada, qui s’est incliné par 3-0 (25-23, 25-20, 25-14) devant les États-Unis en finale du Championnat NORCECA 2013. L’équipe canadienne a amorcé la finale sur un élan. De plus, elle était soutenue par une foule immense, mais cela s’est avéré insuffisant. Les États-Unis ont enlevé l’or et obtenu du même coup leur billet pour la Coupe des Grands champions de la FIVB qui se déroulera au Japon.
La première manche de la finale était à portée d’atteinte du Canada, alors qu’il menait par 19-16 dans les dernières étapes, mais les États-Unis ont comblé leur écart et ont été en mesure porter le score à 21-21. Les deux équipes ont continué à inscrire des points à tour de rôle jusqu’à ce que les États-Unis finissent par arracher la victoire par la marque de 25-23. Ils ont poursuivi sur leur élan pendant le reste de la rencontre.
Le Canada a eu du mal à mettre son offensive en marche après sa défaite en manche d’ouverture, Gord Perrin et Dallas Soonias n’ayant pu effectuer que 7 attaques marquantes chacun. Le match a réellement basculé pour le Canada lorsque le capitaine Fred Winters a subi une blessure à la cheville et n’a pas été en mesure de revenir au jeu. La blessure de Winter a fait beaucoup de mal au Canada surtout en ce qui concerne les passes, car il a été l’un des plus solides passeurs de l’équipe canadienne tout au long du tournoi.
« Nous avons été complètement dominés par les États-Unis », a commenté l’entraîneur de l’équipe canadienne, Glenn Hoag. « Nous ne pouvions faire de réception, donc il nous était difficile d’établir une offense, car ils avaient une défensive assez étanche. Nous avions une chance à la première manche, mais nous avons commis trop d’erreurs. »
Les États-Unis étaient menés par le joueur le plus utile du tournoi Matthew Anderson qui a disputé une finale impressionnante en réalisant 14 attaques marquantes et 3 as. Le bloc de l’équipe canadienne, qui lui avait permis d’être si dominant durant le tournoi était inefficace, pour ne pas dire presque inexistant devant Anderson, les États-Unis ayant même dépassé le Canada au chapitre des blocs (10-6). En fin de compte, ce sont les services et les passes qui ont fait la différence. Les États-Unis, dominants au service, ont été constamment en mesure de mettre de la pression sur les passeurs canadiens.
Ce fut une autre expérience d’apprentissage pour une jeune équipe canadienne en pleine ascension après un été solide sur la scène internationale du volleyball. Le passage récent de la 18e à la 11e place du Canada aux classements mondiaux de la FIVB a été bien mérité du fait de ses récents succès. L’avenir paraît encore plus radieux pour l’équipe canadienne.


CUBA 3 — PORTO RICO 2 (27-29, 25-27, 25-20, 27-25, 15-12)
Cuba a remporté la médaille de bronze du Championnat continental de volleyball masculin NORCECA en décrochant la victoire en cinq manches contre Porto Rico (27-29, 25-27, 25-20, 27-25, 15-12). Ezequiel Cruz, avec 23 points, a été le meilleur marqueur pour Porto Rico, qui avait une avance de 2-0. Les joueurs Mannix Roman (17 points), Juan Vazquez (12) ainsi que le capitaine Enrique Escalante (12) ont également réalisé une solide performance dans le camp portoricain.
Toutefois, Cuba a réussi à répartir ses attaques et ses blocs pour revenir de l’arrière à la troisième manche. Rolando Cepeda a inscrit 18 points, tandis que David Fiel a conclu le match avec 16 points. Abrahan Alfonso Gavilan a inscrit 13 points, Yordan Bisset, 12 et Jorber Quintana, 10.
MEXIQUE 3 – RÉPUBLIQUE DOMINICAINE 0 (25-23, 25-22, 26-24)
Le Mexique a conclu le tournoi du Championnat continental de volleyball masculin NORCECA grâce à une victoire de 3-0 contre la République dominicaine (25-23, 25-22, 26-24). Daniel Vargas a été le meilleur marqueur pour le Mexique avec 14 points tandis qu’Edgar Herrera a conclu le match avec 11 points. Dans le camp dominicain, Elvis Contreras a inscrit 10 points. Les deux équipes ont laissé échapper 21 points en raison d’erreurs, mais le Mexique a eu le dessus au chapitre des attaques contrées, avec 12 par rapport à 5 pour la République dominicaine.