Le Canada s’incline devant le Brésil dans la Coupe panaméricaine

GATINEAU – Le Canada a élevé son jeu, mais ce ne fut pas suffisant contre la superpuissance du Brésil dans une défaite de 25-20, 29-27, 25-16, vendredi, en demi-finale de la Coupe panaméricaine de volleyball masculin.

À la suite de la défaite, le Canada affrontera Porto-Rico dans le match pour la médaille de bronze, samedi, à 18 h, au Centre Robert-Guertin de Gatineau. Les Brésiliens participeront à la finale contre les É.-U. à 20 h. Les Américains, triple champions en titre, ont défait Porto-Rico en manches consécutives pour passer en finale.

«Le Brésil est une meilleure équipe présentement, a dit Gavin Schmitt, de Saskatoon, membre d’Équipe Canada qui a été le fer de lance de la formation avec 14 points. Les Brésiliens sont plus constants et plus disciplinés. C’est un processus d’apprentissage présentement et nous avons vu ce sur quoi nous devons travailler dans ce match.»

Le point tournant du match a eu lieu dans la deuxième manche. Le Canada a tiré de l’arrière pendant presque toute la manche mais a réussi une poussée à la fin quand Gord Perrin, de Creston, en C.-B., a réussi un service pour porter la marque à 23-24 et les Brésiliens ont ensuite éprouvé des difficultés à capter son service suivant, ce qui a égalé la marque. Perrin a terminé le match avec 11 points. Le Brésil a eu cinq fois le point de manche avant de l’emporter.

«Ils ont été meilleurs dans leur exécution et n’ont simplement pas fait beaucoup d’erreurs, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag. Présentement, il est important pour nous de jouer des matches et c’est ce qui nous aidera.»

C’était aussi la première défaite du Canada dans le tournoi après avoir eu un dossier de 2-0 dans le tournoi à la ronde et avoir battu le Mexique en quart de finale.

Ce fut aussi une grosse soirée pour Steve Brinkman, de Bowmanville, en Ontario, qui a joué son 200e match international pour Équipe Canada.

Du côté des Brésiliens, Paulo Silva a obtenu 18 points et Douglas Cordeiro 12.

«Nous avons réussi à défier les points forts du Canada qui sont le bloc et le service, a dit l’entraîneur-chef du Brésil, Flavio Marinho. Nous n’avons jamais gagné la Coupe panaméricaine parce que nous avons toujours envoyé de jeunes équipes. Ce serait important pour notre pays de gagner ceci.»