Le Canada s’améliore malgré une défaite au championnat du monde de volleyball féminin

OSAKA, Japon - Équipe Canada a porté son dossier à 0-2 au championnats du monde de volleyball féminin de la FIVB 2010, samedi.

Même si la marque ne l’indique pas, le Canada a fait preuve d’améliorations dans la défaite en manches consécutives contre la Chine, classée troisième favorite, 25-16, 25-19 et 25-10.

«Nous avons beaucoup mieux fait dans notre jeu de transition et dans nos blocs, a dit l’entraîneur-chef d’Équipe Canada, Arnd Ludwig. Les filles ont été beaucoup plus disciplinées pour respecter le plan de match. C’était notre objectif pour le match d’aujoud’hui. Quand la Chine joue comme cela, nous ne pouvons pas la battre présentement. Mais ce que nous avons fait dans les deux premières manches a été pas mal bon.

«L’effort d’équipe a été bien meilleur.»

Le Canada, présentement classé 24e au monde, reprendra le collier dimanche, à 2 h 30 HE, contre la Russie qui a porté son dossier à 2-0 en battant la Turquie 3-1, samedi, et qui est en tête du classement du groupe D avec la Corée du Sud. Yimei Wang a été dominante pour la Chine, obtenant 19 points grâce à 16 attaques décisives, deux blocs et un as au service.

Tiffany Dodds a été la meilleure attaquante du Canada avec sept attaques décisives et trois blocs ,tandis que Sarah Pavan a réussi sept attaques décisives un bloc et un as au service.

«Contre ces équipes, il y a une période d’adaptation au cours de laquelle vous devez simplement vous adapter à leur style, a ajouté la capitaine d’Équipe Canada, Tammy Mahon. Mais nous étions trop concentrées sur ce que nos adversaires faisaient plutôt que sur ce que nous pouvons faire. Nous oublions que nous sommes aussi très bonnes et que nous devons simplement faire ce que nous faisons. Nous devons être plus assurées.»

Avant le match, Ludwig a demandé à ses joueuses d’être plus démonstratives et de faire preuve de plus de feu entre les points et ce fut mission accomplie à ce niveau.

«Notre langage corporel sur le court a été comme l’équipe que je connais, a dit Ludwig. Il y a eu de bons échanges. Nous avons effectué de bonnes récupérations. Il y a des situations avec le ballon dans lesquelles je pense que vous devrions prendre des risques, alors que nous hésitons ou passons le ballon au lieu ded’attaquer. Mais je suis encouragé.

«Nous avons haussé le niveau de notre jeu et maintenant nous devons effectuer l’étape suivante.»

Après deux jours de compétition, le groupe D demeure très ouvert.

Après les deux équipes à 2-0, la Chine et la Turquie sont à égalité au troisième rang avec un dossier de 1-1, tandis que le Canada et la République Dominicaine sont à égalité au cinquième rang avec une fiche de 0-2.

Uniquement les quatre premières équipes du groupe D se qualifieront pour la deuxième ronde de la compétition.

L’alignement canadien pour le championnats du monde de volleyball féminin qui a lieu du 29 octobre au 10 novembre au Japon.

Passeuses

Lauren O’Reilly (Langley, C.-B.), Carla Bradstock (Richmond, C.-B.)

Attaquantes en puissance extérieures

Tammy Mahon (Holland, MB), Tiffany Dodds (Lucky Lake, SK), Sarah Pavan (Kitchener, ON), Brittney Page (Vernon, C.-B.), Kyla Richey (Roberts Creek, C.-B.), Tonya Mokelki (Weyburn, SK)

Centres

Marisa Field (Kelowna, C.-B.), Nadine Alphonse (Montréal, QC), Tasha Holness (Calgary, AB), Jennifer Hinze (Vancouver, C.-B.)

Libéro

Julie Young (Red Deer, AB), Janie Guimond (Bécancour, QC)