Le Canada revient dans la Ligue mondiale avec une victoire

 

TORONTO (le 18 mai, 2012) – Fred Winters, de Victoria, a marqué le point gagnant dans les trois manches et le Canada a réussi son retour dans la Ligue mondiale de volleyball masculin de la FIVB, vendredi, devant 2900 spectateurs au Ricoh Coliseum.

Dans son premier match en cinq ans dans la Ligue mondiale, les Canadiens ont effectué de grosses remontées dans les deux premières manches pour battre la Finlande 33-31, 26-24, 25-23.

Maintenant dans sa 23e année, la Ligue mondiale est un tournoi intercontinental qui a lieu chaque été, qui touche tous les coins de la planète et qui offre une couverture télévisée mondiale et les plus grosses bourses dans le sport.

Le Canada est dans un groupe difficile avec le Brésil, numéro un au monde, la Pologne, numéro quatre – deux pays qui iront à Londres – et la Finlande, qui est 27e. Le Canada est 18e au monde. Les trois autres groupes dans le tournoi joueront aussi cette semaine.

Gavin Schmitt, de Saskatoon, a dirigé l’attaque canadienne, vendredi, avec 19 points tandis que Winters en a ajouté 16 et John Perrin, de Creston, en C.-B., 14. Matti Hietanen a été le meilleur de la Finlande avec 12 points tandis que Mikko Oivanen et Jukka Lehtonen en ont ajouté 10 chacun.

«Nous sommes vraiment heureux de la victoire, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag, de Gatineau, au Québec. Les Finlandais se sont bien battus et nous ont causé des problèmes. Nous avons éprouvé de la difficulté avec notre petit jeu et cela a failli nous coûté cher. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs et ils doivent jouer à ce niveau.»

Dans une excitante première manche, le Canada a gaspillé sept fois le point de manche avant que Winters ne mette finalement fin au marathon avec un as au service. Le Finlande, avec comme fers de lance Hietanen et Oivanen, avait commencé en force et menait 8-3 au premier temps d’arrêt technique et 16-14 au deuxième. Toutefois les Canadiens ont réduit graduellement l’écart et ont pris les devants pour la première fois à 24-23 grâce à une attaque de Dallas Soonias.

«Nous devons mieux commencer, a dit Winters, le capitaine de l’équipe canadienne. Nous avons certainement montré que nous pouvons établir un rythme en pouvant revenir de l’arrière, ce qui est bien.»

La deuxième manche a été pratiquement la copie carbone de la première. Les Finlandais avaient le vent dans les voiles et se sont rapidement donné une avance de 8-3. Les Canadiens ont de nouveau lentement mais sûrement réduit l’écart et ont éventuellement pris l’avance à 22-21 quand Perrin a mis toute la gomme sur une frappe au-dessus du filet après une excellente récupération par Winters. De nouveau Winters a mis fin à la manche avec un smash canon.

«C’était un match serré, a dit le capitaine de la Finlande, Tuomas Sammelvuo (capitaine). Nous aurions tout aussi bien pu gagner les deux premières manches. Nous avons éprouvé des problèmes à l’attaque, mais c’était tout de même suffisant pour gagner. Perdre ces deux manches a été un peu démoralisant pour nous.»

Le Canada s’est assuré de ne pas devoir de nouveau faire du rattrapage dans la troisième manche, menant dès le départ avec de gros smashes de Winters, Gavin Schmitt et Perrin. La Finlande a toutefois continué de bien se battre et est restée proche jusqu’à la fin.

La Pologne affrontait le Brésil plus tard vendredi au Ricoh Coliseum.

Samedi, les Canadiens affronteront le Brésil, numéro un au monde, à 16h dans un match télédiffusé en direct à CBC-TV. La Finlande se mesurera à la Pologne, classée quatrième au monde, à 20h. Dimanche, ce sera Finlande-Brésil à 16h et Canada-Pologne à 20h, (Sportsnet One).