Le Canada reprend le collier pour le prestigieux tournoi de la ligue mondiale de la FIVB

 

TORONTO (le 17 mai, 2012)– L’équipe nationale de volleyball masculin du Canada n’ira pas aux Jeux olympiques, mais elle participera au meilleur tournoi suivant dans le sport – la Ligue mondiale de la FIVB qui regroupe 16 pays  – qui se mettra en branle vendredi (le 18 mai) et se poursuivra jusqu’à dimanche (20 mai) au Ricoh Coliseum de Toronto.

Maintenant dans sa 23e année, la Ligue mondiale est un tournoi intercontinental qui a lieu chaque été, qui touche tous les coins de la planète et qui offre une couverture télévisée mondiale et les plus grosses bourses dans le sport.

Le Canada est dans un groupe difficile avec le Brésil, numéro un au monde, la Pologne, numéro quatre – deux pays qui iront à Londres – et la Finlande, qui est 27e. Le Canada est 18e au monde. Les trois autres groupes dans le tournoi joueront aussi cette semaine.

«Les gars sont pas mal excités par le tournoi, a dit le vétéran libéro du Canada, Dan Lewis, d’Oakville, en Ontario. Nous avons trois autres excellentes équipes ici et nous devons continuer de raffiner notre jeu pour réduire l’écart par rapport aux cinq meilleures équipes au monde.»

La semaine dernière, le Canada a participé au tournoi de qualification olympique de la NORCECA à Long Beach, en Californie, et a perdu dans la finale contre les champions en titre des Jeux, les É.-U. Uniquement l’équipe championne du tournoi obtenait un billet pour les Jeux.

«Nous sommes vraiment déçus de la manière dont le tournoi de qualification olympique s’est terminé et il a été un peu difficile de nous concentrer de nouveau pour ici, a ajouté Lewis. Mais il y a beaucoup de bonnes choses qui se sont produites là-bas et nous devons bâtir là-dessus.»

«Nous poursuivons ce que nous avons commencé à bâtir il y a six ans, a dit l’attaquant canadien Gavin Schmitt, de Saskatoon. Simplement parce que le cycle olympique est terminé, cela ne veut pas dire qu’il faut que ce soit un nouveau chapitre. Il y a beaucoup de gars qui seront encore là, donc nous allons continuer de travailler et de bâtir ensemble.»

Dans le tournoi de qualification, les Canadiens ont montré qu’ils sont un pays en progression puisqu’ils ont défait Cuba, classé cinquième au monde, et Porto-Rico, classé 17e, deux fois. L’an dernier, le Canada a mérité sa place pour la Ligue mondiale, pour la première fois en cinq, de nouveau avec deux victoires contre Porto-Rico et une contre la Slovaquie.

«La Ligue mondiale est une excellente occasion pour nous, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag, de Gatineau, au Québec. J’aime vraiment le groupe dans lequel nous sommes. C’est exactement ce dont nous avons besoin présentement. Nous devons affronter ces fortes équipes.»

L’entraîneur-chef du Brésil, Bernardinho (Bernardo Rocha de Rezende) voit les Canadiens comme une équipe cendrillon potentielle dans ce tournoi.

«Le Canada est une équipe très dangereuse, a-t-il dit. D’abord, ils ont un excellent entraîneur en Glenn Hoag, et ils jouent très bien au niveau tactique. Ils font un très bon travail de reconstruction et ils sont quelques fois trahis par le fait qu’ils doivent affronter de si bonnes équipes dans leur région – comme les États-Unis et Cuba – mais c’est une équipe intelligente.»

Voici l’horaire de l’étape de Toronto de la Ligue mondiale: vendredi, Canada c. Finlande à 16h et Brésil c. Pologne à 20h; samedi, Canada c. Brésil à 16h et Pologne c. Finlande à 20h; et dimanche Brésil c. Finlande à 16h et Canada c. Pologne à 20h.

Le match Canada-Brésil de samedi sera retransmis en direct à CBC-TV tandis que Sportsnet One diffusera en direct le match Canada-Pologne dimanche soir. Sportsnet One retransmettra en différé le match Canada-Finlande vendredi à 23h.

Après Toronto, les quatre équipes se retrouveront à Katowice, en Pologne, les 1er, 2 et 3 juin. La troisième phase aura lieu à Sao Bernardo do Campo, au Brésil, les 8, 9 et 10 juin, tandis que la quatrième phase aura lieu à Tampere, en Finlande, les 15, 16 et 17 juin. La finale aura lieu du 4 au 8 juillet à Sofia, en Bulgarie.

En même temps que la Ligue mondiale, en fin de semaine, il y aura les championnats canadiens ouverts à côté du Ricoh Centre au Direct Energy Centre et ils ont attiré environ 10 000 joueurs, entraîneurs et officiels de partout au Canada alors que les titres nationaux dans différents groupes d’âge masculins et féminins sont en jeu. C’est le plus gros tournoi de volleyball dans l’histoire canadienne.

En bref: C’est la sixième participation du Canada dans la Ligue mondiale et la première depuis 2007. Son meilleur résultat a été septième en 1992… Le Brésil a gagné le plus de titres de la Ligue mondiale avec neuf, dont sept des neuf derniers, et a participé à toutes les 22 éditions précédentes….  La Finlande en est à sa huitième participation à la LM et la Pologne à sa 15e…La Russie est la championne en titre puisqu’elle a défait le Brésil dans la finale. La Pologne avait terminé troisième, sa toute première médaille dans la LM… Le Canada a un dossier de 2-10 contre le Brésil dans la LM, de 1-3 contre la Finlande et n’a jamais affronté la Pologne… Le Canada a perdu contre la Pologne au championnat du monde de 2010.

Billets: ils peuvent être achetés avant le tournoi ou on peut en obtenir à l’entrée. Pour obtenir plus d’information: visitez http://www.volleyball.ca/content/world-league-2012-0.