Le Canada joue le tombeur de géants

MAR DEL PLATA, Argentine (le 18 juillet, 2013) – L’équipe nationale de volleyball masculin du Canada a produit une des plus grosses victoires de son histoire, jeudi, en surprenant les champions olympiques de la Russie en cinq manches lors de son premier match dans la finale de la Ligue mondiale de la FIVB.

 

«Je suis très heureux de la victoire. C’est un grand pas pour nous de venir ici, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag, de Sherbrooke, au Québec. Notre programme a évolué au cours des six dernières années et c’est une grande réalisation.

 

«Les gars sont confiants de pouvoir être compétitifs contre n’importe quelle équipe. Ils n’ont peur de personne. Ils ont confiance dans le système que nous jouons.»

Les Canadiens ont surmonté un déficit de 0-2 dans les manches pour arracher le match 20-25, 21-25, 25-23, 25-21, 15-11. Pour donner une idée de l’énormité de la surprise, le Canada est classé 18e au monde et la Russie deuxième. Les Russes jouaient leur 73e match dans la finale de la Ligue mondiale tandis que pour le Canada c’était son premier.

 

«Dans les troisième et quatrième manches ils nous ont donné des occasions, ont fait plus d’erreurs, ils ne servaient pas aussi fort, a dit le capitaine de l’équipe canadienne, Fred Winters, de Victoria. La pression était sur eux. Ils devaient nous battre. Nous avons simplement très bien joué dans les trois dernières manches.»

 

Gord Perrin, de Creston, en C.-B., a été le fer de lance de l’attaque canadienne avec 20 points. Gavin Schmitt, de Saskatoon, qui a raté les cinq derniers matches à cause d’une blessure à une jambe, en a ajouté 13 et Fred Winters, de Victoria, 11.

 

Malgré qu’ils aient perdu les deux premières manches, les Canadiens semblaient s’améliorer et à la fin de la troisième manche, Schmitt, Perrin et Winters ont donné tout ce qu’ils avaient et bientôt les négligés détenaient une avance de 22-20. La Russie s’est défendue avec succès contre un smash pour faire 22-21, mais Schmitt était l’homme de la situation pour le Canada avec un smash en travers du terrain avant que Winters ne termine un échange fantastique avec sa propre attaque pour sceller la toute première victoire du Canada dans une manche contre la Russie dans l’histoire moderne de la marque.


«Je n’étais pas très satisfait de la manière dont les gars ont joué [au début], nous en faisions trop, a dit Hoag. Je voulais simplement qu’ils jouent comme à l’entraînement, de la manière dont nous avons joué récemment. La Russie a une excellente équipe au service et une très bonne équipe offensive donc nous devions être très disciplinés dans nos blocs et nous manquions de discipline et nous faisions des erreurs au début.»

 

Dans la quatrième manche, le joueur le plus vieux dans la finale de la Ligue mondiale, le libéro canadien Daniel Lewis, âgé de 37 ans, d’Oakville, en Ontario, ainsi que Winters ont été des démons en défensive à l’arrière du  terrain et les Russes ont été incapables de briser le bloc canadien et bientôt les négligés décrochaient une deuxième victoire dans une manche après que Muserskiy ait raté un smash décevant dans le filet.

 

Dans la cinquième manche, la Russie s’est donné une avance de 7-3, mais le Canada n’était pas prêt à abandonner. Les Canadiens sont lentement revenus à égalité 7-7 grâce à des blocs par Adam Simac, d’Ottawa, qui s’est aussi moqué des Russes toute la soirée avec ses services flottants, et par Graham Vigrass, de Calgary, avant que d’excellents services de Rudy Verhoeff, de Calgary, ne mettent beaucoup de pression sur la Russie.

 

Un as, un smash trop large, une mauvaise réception et un bloc de Simac ont donné le point de match au Canada à 14-10 sur le service de Verhoeff. La Russie a sauvé un point de match avant que Joshua Howatson, de Victoria, ne bloque le dernier point pour que les festivités historiques commencent.

 

«Je pense que la Russie peut avoir été confiante en menant 7-2 dans la cinquième manche, a dit Hoag. Je me suis choqué après les gars parce que nous étions partout dans cette cinquième manche au début. J’ai dit: ‘Une passe, une manche, tout le monde exécute bien technique’, et ils l’ont fait.»

 

Les Canadiens se sont qualifiés pour la finale en terminant premiers du groupe C dans la ronde préliminaire avec un dossier de huit victoires et deux revers. Ils ont maintenant une série de sept victoires de suite avec le gain de jeudi. 

 

Dans le classement du groupe E dans la finale de la Ligue mondiale la Russie (1-1) est première avec trois points, le Canada (1-0) deuxième avec deux et le Brésil (0-1) troisième avec 1 point. Dans les matches en cinq manches l’équipe gagnante reçoit deux points et la perdante un. La Russie a battu le Brésil en cinq mercredi.

 

Dans le groupe D, la Bulgarie (1-0) est première avec trois points, tandis que l’Argentine (0-1) et l’Italie (0-0) n’ont aucun point. L’Italie affrontera la Bulgarie plus tard jeudi. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales de samedi.

 

Les Canadiens affronteront les Brésiliens, classés numéro un, vendredi à 15h30 (HE, Sportsnet One).

 

«Vous ne pouvez pas arriver dans un match contre le Brésil avec des attentes. Vous arrivez simplement et vous jouez, a dit Winters. Si vous vous attendez à gagner ou à bien jouer, cela n’ira pas pour vous. Vous devez simplement jouer point par point.»

 

Plus de 5,7 millions$ sont en  jeu dans la 24e édition du tournoi intercontinental.

 

Sportsnet diffusera en direct les deux matches du tournoi à la ronde d’Équipe Canada ainsi que les demi-finales et le match de championnat. Voici l’horaire de diffusion. Tous les matches seront aussi retransmis dans la télévision Internet de la FIVB http://www.laola1.tv/en/int/fivb-live/video/203-1922-.html

 

Finale de la Ligue mondiale

 

Canada c. Brésil
Vendredi 19 juillet à 15h30, HE, en direct à Sportsnet One; en reprise à 21h, HE, à Sportsnet One

 

Demi-finale no 1

Samedi 20 juillet – en direct à Sportsnet One à 15h30, HE

Demi-finale no 2

Samedi 20 juillet – en direct à Sportsnet One à 19h, HE

Finale (no  1 c. no 2)

Dimanche 21 juillet – en direct à Sportsnet One à 19h, HE

Finale (no 3 c. no 4)

Dimanche 21 juillet – en différé à Sportsnet One à 21h30, HE
 

Cliquez ici pour aller dans la page principale de la Ligue mondiale

  
Cliquez ici pour les résultats en direct

 

L’alignement d’Équipe Canada pour le tournoi de la finale de la Ligue mondiale de volleyball masculin de la FIVB 2013:

 

Joueurs: Dustin Schneider, Brandon, Man.; Josh Howatson, Victoria; Louis-Pierre Mainville, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Que.; Dallas Soonias, Red Deer, Alta.; Gavin Schmitt, Saskatoon; Blair Bann, Edmonton; Dan Lewis, Oakville, Ont.; Fred Winters, Victoria; Gord Perrin, Creston, B.C.; Toon Van Lankvelt, River, Man.; Jason Derocco, East St. Paul, Man.; Rudy Verhoeff, Calgary; Justin Duff, Winnipeg; Adam Simac, Ottawa; Graham Vigrass, Calgary.

 

Entraîneur-chef: Glenn Hoag, Sherbrooke, Qué.

Entraîneurs adjoints: Vincent Pichette, Gatineau, Qué.; Georges Laplante, Montréal.

Gérant de l’équipe: Julien Boucher, Québec

Statisticien: Murat Haktanir, Izmir, Turquie

Physiothérapeute: Mathieu Séguin, Hawkesbury, Ont.

 

-30-