Le Canada est toujours à la recherche de sa première victoire au championnat du monde de volleyball féminin

OSAKA, Japon - Équipe Canada est toujours à la recherche de sa première victoire au championnat du monde de volleyball féminin de la FIVB 2010 à la suite de sa défaite de 25-13, 25-16, 25-21 contre la Russie, dimanche. 

Un lent début contre les Russes, championnes en titre et classes septièmes favorites, a été trop difficile à surmonter, mais les Canadiennes se sont améliorées de manche en manche, malgré une défaite de 3-0 devant une foule de 1670 personnes au Gymnase du Centre municipal d’Osaka, dimanche.

Les Russes ont dominé la première manche et contrôlé la deuxième, mais le Canada a montré des signes de vie et a poursuivi dans la troisième manche, se donnant des avances de 9-6 et 10-9 avant de finalement s’incliner 25-21 et de voir son dossier glisser à 0-3 dans le classement du groupe D.

Les Canadiennes croient que leur amélioration constante dans leur jeu collectif finira éventuellement par rapporter.

«Tout le match a été un peu comme à l’image de notre tournoi, a dit l’entraîneur-chef d’Équipe Canada, Arnd Ludwig. Nous avons commencé lentement et nous avons accordé aux Russes un peu trop de respect dans la première manche. Nous nous sommes améliorées dans la deuxième manche et avons vraiment bien joué dans la troisième.

«La dernière fois que le Canada a affronté la Russie était en 1996, donc nos filles ne savent d’elle que ce qu’elles ont vu à la télévision ou ce que des personnes leur ont dit d’elle. L’expérience que nous acquérons ici fait partie du processus d’apprentissage.»

Sarah Pavan a dirigé l’attaque canadienne avec 12 points grâce à 10 attaques décisives et deux blocs, tandis que la capitaine Tammy Mahon a connu son meilleur match du tournoi avec sept attaques décisives.

Ekaterina Gamova a réussi 12 attaques décisives, deux blocs et deux as au service pour la Russie.

«Nous avons commencé lentement, ce qui semble être notre point faible, a dit Mahon. Nous n’avions pas de pression pour gagner ce match. Personne ne s’attendait à cela de nous. Nous voulions travailler sur notre jeu d’équipe et nous y sommes parvenu à la fin de la troisième manche. J’aurais aimé si nous avions pu réussir à jouer une autre manche parce que je pense que nous aurions pu continuer à bâtir.

«Je voulais continuer à jouer.»

Le Canada sera en congé, lundi, avant de reprendre l’action, mardi, contre la Turquie.

Pour continuer d’espérer se qualifier pour la deuxième ronde, le Canada doit battre la Turquie, qui a amélioré son dossier à 2-1, dimanche, en gagnant un marathon de cinq manches contre la République Dominicaine.

«Nous avons grandi à chaque match, a dit Pavan. Nous avons constamment progressé. Les deux matches dans lesquels nous nous attendons à travailler vraiment fort sont nos deux derniers et c’est vraiment idéal. Nous espérons pouvoir utiliser ce que nous avons appris contre ces excellentes équipes et en profiter.»

L’alignement canadien pour le championnats du monde de volleyball féminin qui a lieu du 29 octobre au 10 novembre au Japon.

Passeuses

Lauren O’Reilly (Langley, C.-B.), Carla Bradstock (Richmond, C.-B.)

Attaquantes en puissance extérieures

Tammy Mahon (Holland, MB), Tiffany Dodds (Lucky Lake, SK), Sarah Pavan (Kitchener, ON), Brittney Page (Vernon, C.-B.), Kyla Richey (Roberts Creek, C.-B.), Tonya Mokelki (Weyburn, SK)

Centres

Marisa Field (Kelowna, C.-B.), Nadine Alphonse (Montréal, QC), Tasha Holness (Calgary, AB), Jennifer Hinze (Vancouver, C.-B.)

Libéro

Julie Young (Red Deer, AB), Janie Guimond (Bécancour, QC)