Le Canada dans le carré d’as en volleyball aux Universiades

SHENZHEN, Chine (SIC) – L’équipe masculine de volleyball du Canada a surmonté un déficit d’un set à zéro et a assuré sa place en demi-finale aux 26es Universiades d’été grâce à une victoire en quatre manches aux dépens de la Corée du Sud, vendredi après-midi, au Gymnase de Shenzhen.

STATISTIQUES: http://match.sz2011.org/pdf/VB/VBM001301/VBM001301.C73.ENG.1.0.pdf 

Après avoir terminé au premier rang du groupe A avec un dossier immaculé de 4-0, les Canadiens ont disposé de leurs rivaux sud coréens par 22-25, 25-23, 25-16, 25-21 pour atteindre le carré d’as pour la troisième fois de l’histoire. Toujours à la recherche d’un premier titre des Universiades en volleyball masculin, le Canada présente une fiche à vie de 2-0 en demi-finale, ayant atteint le match ultime en 2007 à Bangkok et en 1983 à Edmonton.

Lors de la deuxième demi-finale de samedi à 20h heure locale (8h HE), le Canada affrontera soit l’Ukraine (3-1) ou la République tchèque (5-0), qui se disputent le dernier quart de finale vendredi soir. 

Lors des dernières Universiades d’été en 2009 à Belgrade, en Serbie, le Canada avait subi une défaite crève-coeur face à la Russie en ronde quart de finale après avoir détenu une avance de deux manches à zéro. Les Russes avaient ensuite remporté l’or, alors que le Canada se contentait du sixième rang.

Les Canadiens n’avaient perdu qu’un set en quatre parties avant le  match d’aujourd’hui, mais se sont retrouvés en déficit d’un set et en arrière 22-19 dans le deuxième face à l’athlétique formation sud coréenne. 

« Ce fut tout un travail de la part des joueurs, plusieurs ont faits des gros jeux dans ce match, surtout après le premier set, a dit Larry McKay, entraîneur-chef du Canada, qui dirige le programme de l’Université de Winnipeg sur le circuit de SIC. Il  ya encore beaucoup de travail à faire, mais c’est un sentiment incroyable que de se retrouver en demi-finale. »

Faisant face à une réelle opposition pour la première fois du tournoi, les Canadiens ont eu de la difficulté à marquer à répétition au premier set, la rapide attaque des Coréens (3-2) répliquant à chaque tentative. 

Après le deuxième temps d’arrêt technique, la Corée a transformé son avance de 16-15 en une de 23-19. Le capitaine Rudy Verhoeff, originaire de Calgary, a alors réalisé quelques gros jeux pour réduire l’écart à 24-22. Le set s’est toutefois terminé 25-22 en faveur des Coréens lorsqu’un joueur canadien a touché le filet au cours de l’échange suivant.

Le deuxième engagement a été à l’image du premier jusqu’à un pointage de 16-14 en faveur des Coréens. Ces derniers ont ensuite pris les devants 22-19 et semblaient se diriger vers un autre gain. C’est toutefois ce moment que les joueurs en rouge et blanc ont choisi pour se mettre en marche. Graham Vigrass, aussi de Calgary, a réalisé une puissante frappe pour enfoncer le ballon dans le plancher et créer l’égalité 22-22. 

Consternés suite à une décision de l’arbitre jugeant qu’un des leurs avait touché au ballon du côté canadien du filet, s’ajoutant à une erreur de rotation de leur part quelques échanges plus tôt, les Coréens ont semblé perdre leur concentration et les Canadiens ont sauté sur l’occasion. Spencer Leiske, de Lacombe, Alb., et Ciaran McGovern, de Grande Prairie, Alb., ont combiné leurs efforts au bloc sur le dernier jeu pour mettre le set en banque par 25-23.

« Je ne peux pas mentir à propos de ce deuxième set, je croyais qu’on allait le perdre, a affirmé McKay. Les joueurs sur le terrain ont toutefois décidé de prendre les choses en main et ils ont renversé la vapeur. » 

« Ils nous ont un peu surpris en début de match car ce n’est pas ce que nous avions vus de leurs matchs précédents, a dit Karl De Granpré, de Pierreville, Qué. Honnêtement, on n’a pas apporté de réels ajustements en fin de deuxième set, on a juste continué de faire ce que nous faisons bien et les points se sont enfin mis à rentrer. On a commis quelques erreurs en cours de route, mais on a très bien joué dans l’ensemble, surtout au bloc. »

Visiblement énergisés par ce retour en force, les Canadiens ont conservé la pédale au plancher au troisième engagement, se forgeant rapidement des avances de 8-4 et 16-10 lors des arrêts obligatoires. Solides au bloc et en réception, les joueurs arborant l’unifolié ont dominé le reste du set pour prendre les devants 2-1 en l’emportant aisément 25-16. 

En retard 4-6 au quatrième engagement, les Canadiens ont repris le contrôle en inscrivant cinq points d’affilée alors que De Granpré était au service, portant la marque à 9-6 en leur faveur. Le Canada a conservé cette avance jusqu’à la fin du set pour l’emporter 25-21 et mettre fin aux discussions.

Leiske a été le plus prolifique dans le camp canadien avec 19 attaques marquantes et cinq blocs tandis que De Granpré a accumulé 15 attaques payantes et deux as au service. Vigrass a quant à lui obtenu 10 attaques marquantes et deux blocs. 

Le Canada a bien neutralisé l’attaquant Jaeduck Seo qui avait réalisé 90 attaques marquantes en quatre rencontres de ronde préliminaire. Minho Choi a mené les Coréens avec 22 attaques payantes.

« Notre objectif ici est de remporter l’or rien de moins, a ajouté De Granpré. On vient de franchir une autre étape et on doit rapidement se concentrer sur notre demi-finale qui viendra vite. »