Le Canada éliminé au championnat du monde de volleyball masculin

par Ted Graham à Siestre

TRIESTE, Italie – Après l’exhaltation du soir précédent, cela doit avoir semblé une très grosse déception alors que les Canadiens ont perdu leur dernier match qu’ils devaient absolument gagner contre l’Allemagne qui a décroché une victoire en trois manches de suite 3-0 (25-23, 25-22, 25-20) au championnat du monde de volleyball masculin.

Le Canada termine quatrième dans son groupe avec un dossier de 1-2 et est éliminé. Les trois premiers se qualifiaient pour la deuxième ronde.

Avant le début du dernier match dans le tournoi à la ronde, le Canada savait que, malgré sa performance de niveau mondial du soir précédent en battant la Serbie (classée quatrième au monde), il avait un travail à faire contre l’Allemagne - gagner. Gagner lui aurait montré une voie claire pour la deuxième ronde du championnat du monde – un tournoi dans lequel le meilleur classement du Canada a été huitième en 1994.

La défaite d’aujourd’hui place le Canada à égalité avec l’Allemagne et la Serbie avec des fiches identiques de 1-2, mais le championnat du monde utilise le ratio des points pour briser les égalités. Parce que la Serbie a dominé l’Allemagne 3-0 dans leur premier match, la Serbie s’était virtuellement garanti une place pour la deuxième ronde. La Pologne, première, s’est assuré le premier rang avec deux victoires contre l’Allemagne et le Canada. Le Canada avait besoin d’un miracle dans le résultat du match Pologne c. Serbie, mais cela ne s’est pas produit puisque la Pologne a défait la Serbie en quatre manches.

«Bien sûr, c’est décevant, a dit le capitaine de l’équipe canadienne Louis-Pierre Mainville. L’Allemagne a commencé en force et nous a mis de la pression pendant tout le match. Étant une jeune équipe, nous apprendrons de cette expérience et, puisque nous serons ensemble pendant longtemps, nous bâtirons pour l’avenir.»

«Nous savions que nous avions la deuxième ronde dans nos mains, a dit le capitaine allemand, Bjorn Andrae. Nous avons vu ce qu’ils avaient fait contre la Serbie, donc nous étions prêts.

Le frappeur en puissance allemand Gyorgy Grozer a été particulièrement fort avec 19 points en trois manches et il a constamment frappé fort par-dessus le bloc canadien. Dallas Soonias a été le meilleur marqueur du Canada avec 11 points.

«L’Allemagne a été une meilleure équipe ce soir, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Glenn Hoag. Ils ont mieux exécuté et nous avons gaspillé beaucoup de ballons.»

«Cela n’a pas été facile de battre le Canada, a dit l’entraîneur-chef allemand, Raul Lozano. Ils ont été très solides et vous pouvez voir le travail de l’entraîneur Hoag pour former cette équipe en de véritables concurrents.»

Tandis que certains membres de l’équipe du Canada retourneront chez-eux, d’autres s’éparpilleront dans plusieurs équipes professionnelles en Europe, incluant le libéro Dan Lewis et le passeur Adam Simac qui se rendront à Bled, tout près en Slovénie, pour jouer pour l’équipe professionnelle de la ville tandis qu’Hoag ira en Turquie pour sa première saison avec une équipe professionnelle dans ce pays.

L’alignement de l’équipe canadienne pour le championnat du monde de volleyball masculin de la FIVB 2010

Joueurs: Dallas Soonias, Red Deer, Alta.; Adam Simac, Ottawa; Louis-Pierre Mainville, Notre-Dame de l’Isle, Qué.; Dan Lewis, Oakville, Ont.; Nicolas Cundy, Edmonton; Toon Van Lankvelt, Rivers, Man.; Frederic Winters, Victoria; Gavin Schmitt, Saskatoon; Adam Kaminski, Chatham, Ont.; Dustin Schneider, Brandon, Man.; Josh Howatson, Victoria; Olivier Faucher, de Plessisville, Qué.; Gord Perrin, Creston, B.C.; Justin Duff, Winnipeg.

Entraîneur-chef: Glenn Hoag, Gatineau, Qué.

Entraîneur adjoint: Vincent Pichette, Gatineau

Gérant de l’équipe: Julien Boucher, Québec