La Pologne trop forte pour le Canada dans la Ligue mondiale de volleyball

TORONTO – L’entraîneur de l’équipe nationale du Canada, Glenn Hoag, a dit que sa troupe a reçu une leçon de volleyball dans une défaite de 17-25, 25-19, 25-21, 25-19 contre la Pologne, dimanche, dans la première ronde de la Ligue mondiale de volleyball masculin.

Le match a attiré plus de 4000 spectateurs répartis également comme partisans du Canada et de la Pologne, ce qui a donné encore une fois au Ricoh Coliseum une atmosphère électrique. 

La Pologne est en tête du classement du groupe B avec sept points après avoir gagné deux de ses matches. Le Canada a aussi un dossier de 2-1 pour six points. La Pologne obtient un point supplémentaire parce que sa défaite a été en cinq manches. Le Brésil a défait la Finlande plus tôt dimanche pour se retrouver au troisième rang avec un dossier de 1-2 et cinq points (deux défaites en cinq manches) et la Finlande est quatrième avec trois points aussi avec un dossier de 1-2.

Malgré la défaite de dimanche, ce fut une fin de semaine couronnée de succès pour les Canadiens et tout le tournoi. Le Canada a surpris le Brésil, numéro un au monde, samedi, devant 8100 personnes et un public national à la télévision. Parmi les trois endroits qui ont présenté la Ligue mondiale en fin de semaine, Florence, en Italie, et Hamamatsu, au Japon, étant les autres, Toronto a généré les plus grosses foules.

«Nous avons une équipe très jeune et nous étions vraiment heureux de jouer dans ce groupe en fin de semaine, a dit Hoag. C’est important pour les joueurs de sentir ce que c’est de jouer à ce niveau. C’est une excellente expérience qui nous aidera vraiment à bâtir l’avenir.»

Dimanche, Gavin Schmitt, de Saskatoon, qui avait réussi 33 points samedi, en a ajouté 13 dans la défaite tandis que Dallas Soonias, de Red Deer, en Alberta, en a eu 11 et Gord Perrin, de Creston, en C.-B., 10. Zbigniew Bartman a réussi 31 points pour la Pologne.

«Nous n’avons pas joué de notre mieux aujourd’hui, a dit le capitaine de l’équipe canadienne, Fred Winters, de Victoria. C’était excellent de battre le Brésil, mais je ne pense pas que cela a eu une conséquence. Ce que nous avons appris, aujourd’hui, est que nous avons besoin d’être de meilleurs cogneurs en particulier. Nous ne parvenions pas à faire passer le ballon à travers leur bloc.»

Le match a bien commencé pour le Canada grâce à de solides performances de Schmitt à l’attaque et de Steve Brinkman, de Bowmanville, en Ontario, au bloc. Pour la Pologne, Bartman était en grande forme avec six attaques décisives. La Pologne a rapidement pris les devants, mais le Canada a présenté une fin de manche de 21-13 après le premier temps d’arrêt technique.

Schmitt et Brinkman ont continué de briller dans la deuxième manche, mais la Pologne a éventuellement commencé à trouver ses marques en dominant le restant de la manche avec Bartman qui a réussi huit autres points.

La Pologne n’a pas perdu son momentum pour la troisième manche. Grzegorz Kosok a été solide au bloc tandis que Bartman s’est chargé de l’attaque avec huit autres points. Dallas Soonias a joué toute la troisième manche pour le Canada et a brillé avec cinq points.

«Par moments, nous ressemblions à une équipe junior, a dit Hoag. Nous ne pouvions simplement pas exécuter. La Pologne a frappé intelligemment et nous a arrêtés au bloc.»

Les Canadiens ont tiré de l’arrière 3-0 pour commencer la quatrième manche et n’ont jamais réussi à prendre l’avance. Gord Perrin a complété un solide tournoi avec deux as de suite au service en fin de manche. Une attaque décisive géante par Michal Kubiak a placé la Pologne en situation de point de match à 24-17. Les Canadiens n’ont jamais abandonné avec une attaque décisive par Soonias et un as par le passeur Howatson. Mais le service suivant d’Howatson s’est retrouvé dans le filet pour mettre fin au match.

La prochaine étape pour le groupe B aura lieu à Kartowice, en Pologne, dans deux semaines.