Julie Rodrigue et Kara Zakrzewski gagnent une médaille d’or dans une étape de volleyball de plage de la NORCECA

Elliott et Saxton ajoutent une médaille d’argent chez les hommes

GUATEMALA CITY - Julie Rodrigue, de Québec, et Kara Zakrzewski, de Mississauga, en Ontario, ont gagné la médaille d’or, dimanche, chez les femmes, lors de la quatrième étape du circuit de volleyball de plage de la NORCECA.

 

C’est le premier titre du duo depuis qu’il a uni ses forces à la fin de la saison dernière.

«Kara et moi ne parvenons pas à y croire, a dit Rodrigue à Volleyball Canada, lundi. Nous avons battu une très forte équipe et nous avons abordé la finale sans attentes particulières. C’est un moment très spécial.»

Rodrigue et Zakrzewski ont défait les grandes favorites Nirian Sinal et Kirenia Ballar, de Cuba, 21-16, 15-21, 15-13 en surmontant un déficit de 11-13 dans le troisième set. Elles ont entrepris la journée avec une victoire en demi-finale contre les Costa-Ricaines Ingrid Morales et Natalia Alfaro.

«Nous étions vraiment concentrées, a dit Rodrigue. Nous n’étions pas inquiètes quand nous tirions de l’arrière. Nous nous concentrions simplement sur le point suivant. Nos nerfs ont été la clé à la fin du troisième set. Nous savions que nous n’avions rien à perdre et nous avons vraiment tout donné dans nos services. Cela les a déséquilibrées et nous les avons surprises.»

«Je n’arrive pas encore à y croire, a ajouté Zakrzewski, dans sa page Facebook. Quelle excellente manière de commencer la saison. Nous sommes revenues de l’arrière pour gagner grâce à des services importants et aux encouragements de la foule.»

Rebecca Moskowitz, de Toronto, et Ève Marie Dansereau-Laberge, de Verdun, au Québec, se sont classées cinquièmes.

Ce fut aussi une excellente fin de semaine pour Jessi Lelliott, de Kelowna, en C.-B., et Ben Saxton, de Calgary, qui ont gagné la médaille d’argent chez les hommes. Ils ont perdu la finale contre Karell Pena et Sergio Gonzales, de Cuba, en sets consécutifs. En demi-finale, les Canadiens ont battu Dany Wilson et Mark Lewis, de Jamaïque.

«La défaite fait vraiment mal. Nous voulions vraiment gagner ce tournoi en venant ici, a dit Lelliott à Volleyball Canada. Malgré tout ce fut bon de nous rendre en finale et nous avons battu d’excellentes équipes pour y parvenir. Nous n’avons pas servi avec suffisamment d’agressivité contre les Cubains. Ce sont deux grands gars et d’excellents sauteurs et ils frappent haut et fort. Nous n’avons pas joué notre meilleur match.»

Une de ces grosses victoires a été une surprise de 21-18, 18-21, 15-10 contre les grands favoris Michael Bruning et Jason Wight, des É.-U., samedi.

Les trois duos canadiens doivent participer à la première étape du circuit mondial de la FIVB plus tard ce mois-ci à Brasilia, au Brésil.