Entrée satisfaisante pour le Canada en volleyball masculin

SHENZHEN, Chine (SIC) – Malgré un brin de nervosité et un relâchement au deuxième set, l’équipe de volleyball masculin du Canada a disposé sans problème de la Suisse par la marque de 3-1 (25-13, 16-25, 25-17, 25-10) samedi soir dans son premier match du groupe A aux 26es Universiades d’été.

STATISTIQUES: CAN-SUI 

« Nous n’avons pas excellé dans un aspect en particulier, mais nous avons bien joué dans l’ensemble, a dit l’entraîneur-chef du Canada, Larry McKay. C’est un bon départ et on pourra construire sur cette performance pour la suite du tournoi. »

« On ne savait pas trop à quoi s’attendre car on n’avait aucune information sur eux, c’est donc une bonne façon d’entamer la compétition et nous sommes heureux d’avoir mis une victoire en banque dès le départ », a quant à lui affirmé Rudy Verhoeff, le capitaine d’Équipe Canada originaire de Calgary.

Les joueurs en noir et rouge ont démarré le match en lion et se sont rapidement forgés des avances de 8-4 et 16-8, l’attaquant Marc Howatson, lui aussi de Victoria, s’illustrant particulièrement au bloc et au service. Le Canada a contrôlé le reste de l’échange pour facilement mettre le premier set en banque par 25-13.

Les représentants de la Suisse ont ensuite profité d’une baisse d’énergie de la troupe canadienne pour revenir dans le match. Le Canada a connu quelques difficultés en réception de service et a vu ses adversaires mené 16-11 et 22-13. L’entraîneur-chef a effectué deux doubles substitutions mais ce fut trop tard et la manche s’est terminée 25-16, portant la marque à 1-1.

Lors du troisième engagement, on a revu les Canadiens du premier set et les joueurs arborant l’unifolié menaient 8-4 et 16-9 lors des arrêts techniques obligatoires. À 22-16, le porte-couleurs du Rouge et Or de l’Université Laval, Karl De Grandpré, originaire de Pierreville, Qué., a réalisé deux as de suite pour placer les siens en excellente position. Le Canada a doublé son avance par la marque de 25-17.

Le dernier set a été une formalité. Menant 18-10, la troupe de McKay a inscrit sept points d’affilée pour mettre fin aux discussions.

« Notre force est d’être bon dans tous les aspects du jeu, a dit De Grandpré, qui a mené les siens avec 14 points, incluant 11 attaques marquantes. Si on exécute bien, on pourra se démarquer dans cette compétition. »

L’attaquant Spencer Leiske, natif de Lacombe, Alb., a lui aussi accumulé 11 attaques payantes. Howatson et Verhoeff ont été les plus productifs au bloc avec trois chacun.

Dimanche à 20h heure locale (8h HE), le Canada affrontera l’équipe locale de la Chine (1-1). Il s’agira du deuxième de quatre matchs de ronde préliminaire pour les Canadiens.

« Nous nous attendons à une foule nombreuse et nous sommes très excités en vue de cette rencontre, a mentionné Verhoeff, membre des Spartans de l’Université Trinity Western, les champions en titre de SIC. Les Chinois joueront leur style habituel, axé sur une offensive rapide et nous serons prêts. »

« Jouer devant l’équipe hôte lors d’une compétition internationale de ce calibre est toujours exceptionnel, a ajouté son entraîneur. Ce sera toute une expérience pour les joueurs. »