Aperçu: Championnat masculin de volleyball de SIC 2011

1er mars 2011


OTTAWA (SIC) – Un quatuor d’équipes de Canada-Ouest, incluant les champions nationaux en titre, les Dinos de Calgary, et les hôtes de la compétition, les Spartans de Trinity Western, tenteront de poursuivre la domination de leur conférence en volleyball masculin de Sport interuniversitaire canadien ce week-end à Langley, en Colombie-Britannique.


Site web du championnat: http://francais.cis-sic.ca/championships/mvball

Le championnat 2011 de SIC, organisé pour la toute première fois à l’Université Trinity Western, se met en branle vendredi avec la présentation de la ronde quart de finale et culmine dimanche à 18h (heure du Pacifique) avec la finale canadienne. SSN Canada diffusera les 11 rencontres du tournoi en direct sur le web.

Les Dinos, qui viennent de remporter des dramatiques victoires en cinq manches face aux Spartans (demi-finale) et aux Bobcats de Brandon (finale) lors du carré d’as de Canada-Ouest, ont mérité le statut de favoris en vue du tournoi de SIC, alors que Brandon et Trinity Western étaient respectivement semés troisième et quatrième.

Le tableau est complété par le Rouge et Or de l’Université Laval (champion du RSEQ), deuxième favori, ainsi que par les Golden Bears de l’Alberta (No. 5 / quatrièmes de Canada-Ouest), les Marauders de McMaster (No. 6 / champions de l’Ontario), les Varsity Reds du Nouveau-Brunswick (No. 7 / champions de l’Atlantque) et le Vert & Or de Sherbrooke (No. 8 / finaliste du RSEQ).

Calgary entreprend la défense de son titre face au Vert & Or vendredi à 20h (HP) lors du dernier duel quart de finale. Les autres affrontements de premier tour mettront aux prises le Rouge et Or et UNB à 13h, Brandon et McMaster à 15h, puis Trinity Western et l’Alberta à 18h.

La domination de Canada-Ouest en volleyball masculin de SIC est bien connue.

Depuis que Laval a remporté un troisième trophée Tantramar en cinq saisons en 1994, les équipes qui font présentement partie de la conférence de l’Ouest (incluant les universités de la défunte conférence des Grande Plaines) ont décroché 16 titres nationaux consécutifs. En fait, depuis que Sherbrooke a gagné sa seule bannière en 1975, le trophée Tantramar a été soulevé par des formations de l’Ouest à 32 reprises en 35 ans.

Huit des neufs dernières finales de SIC ont opposé des institutions de Canada-Ouest, l’exception se voulant le match ultime de 2009, qui s’est soldé par un gain en trois manches de l’Alberta sur Laval. Au cours de cette même période, l’Ouest a balayé le podium national en huit occasions et a même pris les quatre premières positions au classement final à quatre reprises.

« Les résultats parlent d’eux-mêmes. Il est difficile de ne pas reconnaître ce que cette conférence a accompli au fil des ans, dit l’entraîneur-chef de Calgary, Rod Durrant. La conférence Canada-Ouest offre à ses équipes un calibre extrêmement relevé à toutes les fins de semaine et cela nous aide à nous préparer adéquatement pour le championnat canadien. »

« Ceci dit, plusieurs équipes pourrait l’emporter ce week-end, poursuit l’entraîneur de l’année de Canada-Ouest. Les quatre formations de l’Ouest sont très bonnes, comme on a pu le constater lors de notre championnat. Laval est très solide, McMaster compte sur un bon alignement, et UNB et Sherbrooke ont pleinement mérité leur participation au championnat et seront des adversaires de calibre au premier tour pour Laval et nous. »

Durrant a vu ses Dinos mettre fin à deux disettes de 17 ans au cours des 12 derniers mois. Après avoir mérité un premier titre de SIC depuis 1993 en mars dernier à Kamloops, en Colombie-Britannique, grâce à un gain en quatre sets sur Trinity Western, ils ont remporté une première bannière de Canada-Ouest depuis 1994 samedi dernier.

Calgary se présente au tournoi de ce week-end avec une fiche globale de 28-9, incluant un dossier de 27-7 face à des adversaires de SIC.

« Je ne crois pas que nous ressentirons quelque pression supplémentaire en vue du week-end. Nos gars ont eu de la pression tout au long de la saison et ont très bien réagi, dit Durrant. Chaque équipe que nous avons affrontée cette année savait que nous étions les champions en titre, et nous avons toujours bien répondu. Je crois en fait que l’expérience acquise l’an dernier combinée à nos deux matchs serrés au carré d’as de la conférence jouera en notre faveur. »

Laval semble de nouveau représenter la principale menace cette saison parmi les équipes de l’extérieur de Canada-Ouest. Couronné au Québec 27 fois au cours des 30 dernières campagnes, le Rouge et Or n’a simplement pas été en mesure de transposer ses succès provinciaux au niveau canadien ces dernières années.

La puissante formation de Québec, qui s’est contentée du quatrième rang l’an dernier alors qu’elle avait été établie favorite pour le championnat de SIC, connait une autre saison remarquable en 2010-2011. Laval, qui a facilement écarté Sherbrooke en finale du RSEQ avec deux victoires de 3-0, présente un dossier global immaculé de 24-0 contre des rivaux de SIC à l’aube du week-end, incluant trois succès face à UNB, son adversaire en première ronde.

« Le fait d’être semé favori ou deuxième ne change rien au fait que l’objectif premier est quand même de remporter le championnat national, dit le pilote Pascal Clément, qui a mené le Rouge et Or à sa dernière conquête du trophée Tantramar en 1994. Compte tenu de la qualité des équipes en présence, le classement initial n’a pas beaucoup d’importance. Tout ce qui importe est de se rendre jusqu’au bout. »

« L’unification de quatre provinces a permis à l’Ouest, au cours des dernières années, de se doter d’une conférence très compétitive. Il n’en tient qu’à nous de s’organiser pour mettre fin à cette domination. »

Semés troisièmes, les Bobcats de Brandon, qui n’en sont qu’à leur sixième année sur le circuit de SIC, ont profité au maximum de leur seule présence précédente sur la scène canadienne en 2009, retournant à la maison avec la médaille de bronze. Brandon a terminé quatrième dans l’Ouest cette saison avec un dossier de 10-8, mais a surpris l’Alberta en demi-finale du carré d’as de la conférence avant de pousser Calgary à la limite en finale.

De son côté, Trinity Western espère profiter de l’avantage du terrain ce week-end. L’an dernier, les Spartans ont atteint la finale nationale pour la première fois depuis leur unique sacre en 2006 à Hamilton.

Au fil des ans, seulement cinq formations sont parvenues à soulever le trophée Tantramar sur leur propre terrain, soit l’Alberta en 2009 et 2002, Calgary en 1989, Winnipeg en 1987 et UBC en 1983.

« C’est toujours excitant de participer au championnat canadien, mais le fait d’évoluer devant nos proches et nos partisans rendra l’expérience encore plus mémorable, dit l’entraîneur-chef de Trinity Western, Ben Josephson, qui agissait comme adjoint lorsque les Spartans sont allés jusqu’au bout il y a cinq ans. Nous avons toujours cru que nous avions les meilleurs partisans au pays et nous pourrons enfin compter sur leur appui lors du week-end le plus important de la saison. »

Les Spartans seront testés dès le départ, eux qui se frotteront à leurs grands rivaux de l’Alberta au premier tour. Trinity Western domine la série par 3-2 cette saison, incluant un gain en quatre manches samedi dernier lors du match pour la médaille de bronze de Canada-Ouest.

Champions nationaux à six reprises, les Golden Bears ont vu leur incroyable séquence de huit participation consécutives à la finale de SIC prendre fin l’an dernier, mais ils ont tout de même atteint le podium pour une neuvième saison de suite grâce à une troisième position.

McMaster a battu Western en quatre sets en finale de l’Ontario pour mériter son billet pour le tournoi de SIC pour une cinquième fois au cours des six dernières campagnes. Les Marauders ont divisé les honneurs d’un programme double face aux champions en titre de Calgary au début du mois d’octobre à Hamilton, pendant la pré-saison.

UNB a mis un terme à une autre remarquable séquence il y a deux semaines en balayant Dalhousie en finale de l’Atlantique, ce qui privait les Tigers d’une 32e participation de suite au championnat de SIC. Les Varsity Reds ont terminé à égalité au septième rang en 2009, à leur seule autre présence au tournoi national depuis 1979.

Finalement, le Vert & Or en sera à une première apparition au rendez-vous de fin d’année depuis 2004, alors que les Sherbrookois avaient pris le cinquième rang. La dernière équipe semée huitième qui avait réussi à causer une surprise au premier tour est Dalhousie, tombeuse de Laval en cinq manches en 2000 à Québec.

 

HORAIRE DU CHAMPIONNAT (heures LOCALES: heure du Pacifique)

NOTE : Webdiffusion de tous les matchs au http://francais.cis-sic.ca/championships/mvball

Mercredi 2 mars

18:00 Gala des étoiles canadiennes

Jeudi 3 mars

8:00 – 20:00 Entraînements

Vendredi 4 mars

13:00 Quart de finale #1: No. 2 Laval vs No. 7 UNB
15:00 Quart de finale #2: No. 3 Brandon vs No. 6 McMaster
18:00 Quart de finale #3: No. 4 Trinity Western vs No. 5 Alberta
20:00 Quart de finale #4: No. 1 Calgary vs No. 8 Sherbrooke

Samedi 5 mars

13:00 Consolation #1: Perdants QF #1 vs Perdants QF #2
15:00 Consolation #2: Perdants QF #3 vs Perdants QF #4
18:00 Demi-finale #1: Gagnants QF #1 vs Gagnants QF #2
20:00 Demi-finale #2: Gagnants QF #3 vs Gagnants QF #4

Dimanche 6 mars

12:00 5e place
15:00 Bronze
18:00 Finale

À propos de Sport interuniversitaire canadien

Sport interuniversitaire canadien, organisme national de régie du sport universitaire canadien, regroupe 51 universités des dix provinces. SIC encadre, avec ses 550 entraîneurs, 10 000 étudiantes et étudiants athlètes qui participent annuellement à 21 championnats canadiens dans 12 disciplines. SIC offre également de nombreuses opportunités sportives au niveau international à travers les Universiades d’hiver et d’été, en plus de nombreux championnats mondiaux universitaires. Pour de plus amples information, naviguez sur www.cis-sic.ca.

- SIC -

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Michel Bélanger
Gérant Communications & Relations Médias
Sport interuniversitaire canadien
Bur: (613) 562-5670 poste 25
Cell: (613) 447-6334
belanger@sportuniversitaire.ca 
www.cis-sic.ca

Scott Stewart
Directeur de l’information sportive
Université Trinity Western
Bur: (604) 513-2123
Cell: (604) 764-1533
ssstew@twu.ca